Meeting de Nancy

Christophe Lemaitre s’est imposé sur 200 m en 20’’34.

 

Alors que Yohann Diniz avait eu le droit à un 5 000 m sous un beau soleil, les Français ont été gênés par des conditions climatiques compliquées du côté de Nancy. Malgré tout, Lemaitre, Gueï et Bascou ont fait respecter leur rang.

Le meeting de Nancy a débuté sous le soleil et le sourire de Yohann Diniz et s’est terminé sur la grimace de Christophe Lemaitre à l’arrivée de son 200 m. Entre deux, les conditions climatiques n’ont fait qu’empirer, et la pluie s’est invitée à la fête. Dommage, à la vue du plateau concocté par Pascal Thiébaut. Solide sur 5 000 m marche (18’42’’96), Yohann Diniz avait montré la voie à suivre. Malgré un départ prudent derrière Kevin Campion, le Rémois relançait à mi-course pour s’imposer en solitaire. « J’ai fait mes premiers pas de marcheur sur ce stade donc je suis toujours super content de revenir à Nancy, lâchait Diniz. J’ai vu que Kevin était parti trop vite. J’ai temporisé avant de relancer. »

Pas de minima pour Carvalho

Une relance que les spécialistes du 800 m ont essayé de faire derrière le train Makhloufi. L’Algérien voulait un chrono en moins de 1’44, il avait donc demandé une allure rapide. Derrière lui, seul le Français Brice Leroy tentait de suivre la locomotive alors que Renaudie, Selmouni et Khatir attendaient la mi-course pour recoller. Il était déjà trop tard pour revoir Makhloufi (1’44’’40) et pour accrocher les minima européens (1’46’’00). « C’est parti trop vite pour moi, regrettait Sofiane Selmouni, finalement 6e et premier Français en 1’46’’39. Je regrette d’avoir laissé passer Paul (Renaudie, 7e en 1’46’’70). Mais j’ai eu peur de craquer comme la semaine dernière à Oordegem (1’51’’61). »

Meeting de Nancy

Taoufik Makhloufi a remporté le 800 m devant Marcin Lewandowski.

 

Egalement dos au mur pour décrocher les minima olympiques (il n’avait pas pu intégrer le plateau du meeting de Montreuil), Florian Carvalho, quant à lui, a pris tous les risques. Collé aux deux lièvres, le vice-champion d’Europe du 1 500 m en 2012 a tenté, avant de craquer dans les derniers 100 m. Finalement cinquième en 3’38’’04, il ne devrait pas voir Rio. « J’ai voulu tenter pour ne pas avoir de regrets, lâchait-il. J’ai eu du mal à finir par rapport à mes deux autres sorties sur 1 500 m. J’ai manqué les minima d’un rien à Rome (3’35’’39). Maintenant on va se préparer pour les Europe. »

Bascou et Gueï au rendez-vous

Des Championnats d’Europe dont Floria Gueï fera partie des favoris. Vainqueur du 400 m en 51’’35, la Lyonnaise a été solide malgré la fraicheur. « Ce n’est pas une course parfaite. Même en étant seule, j’aimerais me battre jusqu’au bout. » Plus loin, Marie Gayot coupait la ligne en 52’’60 (6e).

Meeting de Nancy

Floria Gueï a dominé le 400 m en 51’’35.

 

Egalement candidat au podium continental, Dimitri Bascou s’est imposé en patron en 13’’35, malgré le faux départ de Wilhem Belocian et une pluie battante. « J’ai fait un bon départ et donc je me suis vite retrouvé seul, analysait Bascou. Je suis satisfait à la vue des conditions. » A sa gauche, le couloir était vide puisque le starter avait rappelé le recordman du monde juniors à ses études. « C’est ma faute, j’ai poussé trop tôt, regrettait Belocian. Je suis déçu car les sensations étaient là. »

Meeting de Nancy

Malgré la pluie, Dimitri Bascou a été solide sur 110 m haies.

 

Lavillenie confiant

Un bon état de forme que Valentin Lavillenie ne cesse de promener de meeting en meeting. Une nouvelle fois au-dessus des 5,60 m (2e en 5,65 m), le Clermontois se satisfaisait de ce résultat à dix jours des Championnats de France. « Quand le Chinois Changrui Xue est passé à 5,75 m, j’ai tenté le coup de bluff en demandant 5,80 m (il lui restait un essai). Mais j’ai pris un stop par le vent au moment du présenté. C’était mon dernier concours avant les France. Je suis confiant. »

Meeting de Nancy

Valentin Lavillenie a terminé deuxième avec un saut à 5,65 m.

 

Une confiance que Christophe Lemaitre aurait aimé améliorer. Mais dans une atmosphère automnale, le TGV de Culoz n’a pas pu faire mieux que 20’’34 (1e). En espérant pour lui et pour les autres candidats aux minima, que le temps soit meilleur la semaine prochaine à Angers.

Tous les résultats du meeting de Nancy.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment