Meeting de Montreuil

Garfield Darien et Aurel Manga ont réalisé un gros 110 m haies.

 

Blessé au mois d’avril lors de son 100 m de rentrée à la Réunion, Christophe Lemaitre a réussi son retour sur 100 m en s’imposant au meeting de Montreuil en 10’’18, dans une soirée où les hurdleurs Garfield Darien et Aurel Manga ont également brillé, tout comme Carole Zahi, auteure des minima pour Londres sur 100 m.

C’était écrit. En regardant la météo hier, les organisateurs du meeting de Montreuil savaient qu’ils auraient, pour une fois, de superbes conditions pour leur meeting. Adieux le vent et la pluie, place à la chaleur et à l’air sec, un temps de sprinteur en somme. Et ces sprinteurs ne se sont pas gênés pour montrer le bout de leur nez. Dernier de la soirée à se mettre en action, Christophe Lemaitre a confirmé que sa médaille de Rio l’avait bel et bien transformé, ou du moins, lui avait rendu ses jambes de vingt ans. A la bagarre sur 100 m jusqu’à la ligne avec l’Américain Locke et le Colombien Perez, celui qui revenait de blessure, après un 100 m avorté à la Réunion (voir article), s’est imposé sur le fil en 10’’18 (+0,1). « Je suis content parce que c’était un petit test pour savoir comment allait réagir mon ischio à un 100 m en compétition. Tout est positif, je gagne avec une petite victoire à la Rio. »

Darien et Manga au top

Un Lemaitre satisfait, tout comme l’était les hurdleurs français. Sous l’œil d’un Pascal Martinot-Lagarde blessé et plâtré pour cinq semaines, Garfield Darien et Aurel Manga se sont offert un beau duel, arbitré par le Jamaïcain Parchment. Auteur d’un départ de rêve, Manga était en tête jusqu’à l’avant-dernière haie et une petite touchette de Parchment. Un ralentissement dont ont profité le Jamaïcain (13’’19) et Garfield Darien (13’’20) pour lui passer devant, alors que l’athlète du CA Montreuil 93 passait la ligne en 13’’27, record personnel et minima pour Londres. « Je suis satisfait du chrono, mais je suis conscient des erreurs techniques, expliquait Manga. J’ai fait un très bon départ, ça confirme le travail fait cet hiver. On voit maintenant qu’il y a quelques trucs à régler sur la fin pour que ce soit aussi efficace. »

De son côté, Garfield Darien confirmait son retour après avoir déjà réussi les minima du côté de Montgeron (voir article). « Faire 13’20 avec un départ comme ça et des entrainements dans les jambes c’est vraiment de bon augure, lâchait-il. Je ne pars pas aussi bien qu’à mes précédentes courses, mais je finis mieux. Je ne recherche vraiment pas le chrono à cette période. »

Laura Valette au niveau

Le chrono, Carolle Zahi a eu les yeux rivés dessus dès son passage sur la ligne. Consciente d’avoir réussi une bonne course après s’être imposée sur 100 m, la protégée de Alex Ménal du côté de Fontainebleau a réalisé 11’’18, soit un nouveau record personnel et les minima pour les Mondiaux de Londres (11’’18), une première pour elle. « Le plus important pour moi c’était de courir plus vite que ma dernière sortie, lâchait Zahi. J’étais un peu stressée mais une fois dans la course, j’ai pu me relâcher. »

Laura Valette

Laura Valette a réussi une belle course sur 100 m haies.

 

Un relâchement que commence à trouver la jeune Laura Valette chez les seniors. Déjà au niveau cet hiver, l’espoir première année a signé les minima pour les Europe de sa catégorie (13’’30) et surtout raboté 14 centièmes à son record personnel pour terminer deuxième du 100 m haies en 13’’05. « Je ne croyais pas trop pouvoir être dans ces chronos si tôt dans la saison, avouait-elle. Mais avec mes chronos d’entrainement, mon entraineur m’avait dit que ç’allait vite descendre. C’est une bonne surprise et on a encore pas mal de marge de travail. »

Miellet sous les 3’40

Valette verra Bydgoszcz, tout comme Alexis Miellet. Premier Français d’un 1 500 m de très bon calibre, l’espoir est passé pour la première fois de sa carrière sous les 3’40 (5e 3’39’’55). « J’ai vraiment passé un cap dans la tête, explique Miellet. C’est mon quatrième record en quatre courses. Mais je pense que je peux aller encore plus vite car je ne prends pas de risque malgré un très bon dernier 200 m. »

L’international Samir Dahmani termine quant à lui 7e dans le même temps (3’39’’55), après avoir longtemps fait le jeu devant. Un peu plus loin, on retrouve le junior Yani Khelaf (9e), encore auteur d’un record personnel (3’41’’07).

Miellet et Dahmani

Alexis Miellet et Samir Dahmani ont fini coude à coude sur 1 500 m.

 

Un record que les coureurs du 800 m n’ont jamais pu entrevoir. A cause d’un problème dans les listes de départ, le favori Mohamed Aman, parti au couloir 2, n’a jamais pu prendre la foulée du lièvre Thomas Larchaud. Un embouteillage qui a fait ralentir tout le peloton au 200 m, reléguant très vite le chrono au second rang des priorités du jour. Et dans le jeu d’une course presque tactique, c’est le jeune Marocain Mostafa Smaili qui s’imposait en 1’46’’10, alors que les Français Nasredine Khatir (5e en 1’47’’15) et Paul Renaudie (10e en 1’48’’03) terminaient dans le peloton.

Carvalho un peu court sur 5 000 m

Un peloton que Florian Carvalho a décroché malheureusement à deux tours de la fin du 5 000 m. Dans le coup pour les minima pour Londres (13’22’’60), le miler a craqué sur la fin pour boucler le premier 5 000 m de sa carrière en 13’32’’00. « C’était pour tester la distance. C’est dommage, il ne manque pas grand-chose même si je savais que ç’allait être dur sur la fin. Le dernier kilo a été très compliqué. Pour une première ce n’est pas si mal. »

Une mention passable qu’on peut également adjuger à la vice-championne olympique du disque Mélina Robert-Michon. Gênée par son cou, la Française n’a pas pu faire mieux que 59,81m (2e). « C’est très frustrant, j’ai un petit torticolis depuis ce matin, donc c’est difficile pour moi de lancer correctement. Je suis déçue et frustrée, c’était le premier meeting où je commençais à être mieux, j’aurais aimé faire plus, tout était réuni. »

Mayer blessé au dernier moment

Une frustration qu’on a pu retrouver chez Kévin Mayer. Alors qu’il avait joué le jeu jusqu’à participer à la conférence de presse, le vice-champion olympique du décathlon a déclaré forfait pour une douleur à un adducteur. Dommage quand on sait que le triathlon avait été monté pour lui.

Enfin, l’international Quentin Bigot terminait le concours du marteau à la deuxième place avec 76,59 m, de quoi permettre au contingent français d’engranger encore un podium dans cette belle soirée d’athlétisme. Et dire que ça recommence dès samedi avec le meeting de Marseille.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment