Meeting de Montgeron

Garfield Darien a remporté le 110 m haies du meeting de Montgeron.

 

Lors du meeting de Montgeron, les internationaux Garfield Darien et Jean-Marc Pontvianne ont montré qu’ils avaient la forme en ce début de saison, puisque le premier nommé a réalisé les minima pour les Mondiaux sur 110 m haies alors que le second a confirmé ses habitudes au-delà des 17 m au triple saut.

Comme souvent depuis quelques années en France, il faut tourner les yeux vers le sautoir de triple saut où sur les courses de 110 m haies pour voir du spectacle. Une fois encore, le meeting de Montgeron n’a pas dérogé à la règle des bastions français. Au triple saut, on pouvait d’ailleurs retrouver les trois derniers Français qualifiés aux Championnats d’Europe en salle de Belgrade avec Kévin Luron, Jean-Marc Pontvianne et le junior Melvin Raffin, le tout devant une assistance où trônaient notamment les rois de la discipline Teddy Tamgho et Benjamin Compaoré.

Pontvianne en maîtrise

Des rois qui, en leurs absences, laissent en ce début de saison la place au prince Pontvianne. Déjà auteur de 17,09 m la semaine dernière aux Interclubs, l’international a encore franchi les 17 m pour atterrir à 17,13 m, record personnel égalé. « Les 17 m étaient l’objectif du jour, lâchait Pontvianne. On voulait maitriser le saut. C’est chose faite. Je sais maintenant ce qu’il faut faire pour aller à 17 m. » Derrière lui, le junior Raffin n’en est pas encore là puisqu’il s’est arrêté à 16,85 m, une performance néanmoins énorme pour un gamin de 18 ans (minima pour les Europe juniors), dont le coach Teddy Tamgho applaudissait la performance.

Un coach Tamgho heureux aujourd’hui puisque Garfield Darien, l’athlète qu’il conseille également, a réussi sa rentrée sur 110 m haies. Seul, après les forfaits notamment de Pascal Martinot-Lagarde blessé (voir article) et de Simon Krauss, Darien a survolé sa course pour s’imposer en 13’’33 (+1,3), minima pour Londres dans la poche (13’’35). « Je suis content pour les minima mais déçu de ma course car à partir de la cinquième haie je n’ai plus eu de jus, expliquait le hurdleur. On sait qu’au bout de quatre, cinq 110 m haies, on finit beaucoup mieux. Je suis content d’avoir réglé certaines choses. »

Zahi déjà proche de Londres

Des minima qui ont failli tomber également dans l’escarcelle de Carolle Zahi. Première du 100 m en 11’’20 devant la surprenante Orphée Neola (11’’22), la Française a échoué à deux centièmes sur le pass pour Londres. « Je suis vraiment contente de faire un chrono comme ça dès le début de saison. Cet été s’annonce très bien. »

Meeting de Montgeron

Carolle Zahi a échoué à deux centièmes des minima pour Londres sur 100 m.

 

A Londres, Mélina Robert-Michon y sera évidemment. D’ailleurs, pour espérer gagner la dernière place qui lui manque sur le podium pour atteindre l’or international, la lanceuse s’est offert un week-end sportif, puisqu’elle a lancé hier à la Diamond League de Shanghai avant de se présenter 24 heures plus tard sur le plateau de Montgeron. Au final, deux fois la même performance (61,43 m) mais avec des sensations différentes. « Je suis plus déçue de ma perf d’aujourd’hui (1er devant Pauline Pousse qui a réalisé 60,29 m) que de celle d’hier (8e) car je sentais qu’il y avait des choses à faire à Montgeron, expliquait la vice-championne olympique arrivé à 6h ce matin à l’aéroport de Roissy. J’ai encore beaucoup de travail à faire d’ici Londres. »

Atine-Venel s’impose

Du travail, il en reste pour tout le monde. D’ailleurs, les sprinteurs étaient venus se tester sur 250 m. Chez les femmes, c’est Jennifer Galais qui s’est imposée en 30’’19 (devant Estelle Raffaï 30’’36 et Deborah Sananes 30’’50), alors que le spécialiste du 400 m Teddy Atine-Venel a remporté la mise chez les garçons (26’’79) profitant d’une petite blessure de Jeffrey John (petite pointe à l’ischio-jambier droit, 26’’79 également) dans les derniers mètres.

Scenario également très serré sur 100 m avec au final la victoire sur le fil de Ken Romain aux dépens de Stuart Dutamby (10’’32 contre 10’’34) et sur 100 m haies, où les Françaises Sandra Gomis (13’’17, +2,2) et Laura Valette (13’’20, +2,2) n’ont rien pu faire contre l’Ukrainienne Plotitsyna (13’’05, +2,2).

Record d’Europe handisport pour Adolphe

Un sprint français qui a été à la fête puisque sur le 200 m handisport, l’international Timothée Adolphe s’imposait en 22’’94, signant un nouveau record d’Europe de la discipline malgré une grosse journée d’interclubs la veille, qui l’a vu enchainer le 100, le 200 et le 400 m.

Enfin, on retiendra sur le demi-fond la belle performance de Jimmy Gressier sur 3 000 m. Seul Français capable de suivre le train du Marocain Jamal Hitrane, le Nordiste a terminé quatrième en 8’02’’17 (victoire pour Jakub Holusa en 7’51’’39). « A la vue des bonnes séances que j’ai faites, j’espérais un petit peu mieux, avouait Gressier. Mon principal objectif ça reste le 5 000 m. »

Aymeric Lusine premier Français

Même schéma sur le 800 m où, malgré la domination des athlètes étrangers (victoire de l’Algérien Mohamed Belbachir en 1’47’’83), le champion de France en titre Aymeric Lusine a su tirer son épingle du jeu pour terminer quatrième en 1’48’’36. « Je ne savais pas trop où j’en étais, lançait Lusine. Je venais en pensant pouvoir faire un truc bien pour démarrer la saison. »

Sa saison est bien lancée, comme celle de la plupart Français qui se donnent rendez-vous dès ce week-end pour le deuxième tour des Interclubs.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment