Meeting de Forbach

Valention Lavillenie a remporté le concours de la perche avec 5,65 m.

 

La jeune garde de l’équipe de France a répondu présent lors du meeting de Forbach ce dimanche, avec notamment les victoires de Valentin Lavillenie, Simon Krauss et Jeanine Assani-Issouf.

C’était le rendez-vous annoncé de ce meeting de Forbach. Le concours du lancer de marteau féminin devait permettre à la Française Alexandra Tavernier de se frotter au gratin mondial, et notamment à Anita Wlodarczyk, recordwoman du monde (1e avec 79,45 m). Mais avec cinq lancers mordus, la troisième des derniers Championnats du monde n’a jamais pu vraiment défendre ses chances (5e avec 68,76 m). « Je m’en suis pas mal sortie malgré cinq essais manqués, expliquait Tavernier. Ca ne m’arrive pas souvent de mordre autant. La dernière fois, c’était à Tampere aux Championnats d’Europe espoirs (2013). J’ai eu un peu de mal, mais une performance est quand même sortie. »

Meeting de Forbach

Cinq essais mordus et seulement une cinquième place pour Alexandre Tavernier au marteau.

 

Lavillenie proche des 5,76 m

Heureusement, le meeting lorrain avait d’autres cartouches pour ravir un public venu en nombre. Et comme le temps, annoncé orageux, se maintenait, les athlètes en ont profité. Vainqueur du concours du saut à la perche avec 5,65 m (devant Joseph, 5,60 m et Boirie, 5,50 m), Valentin Lavillenie était tout près de franchir une barre à 5,76 m. Mais la fatigue d’un troisième concours en une semaine, a eu raison de lui. « Je suis un peu déçu car j’aurais pu passer 5,76 m, regrettait le cadet du recordman du monde. Mais je suis content de ma régularité et j’ai pu tester une nouvelle perche. »

Meeting de Forbach

Simon Krauss a remporté le 110 m haies en 13’’53.

 

Une régularité qui colle aux basques du hurdleur Simon Krauss. Depuis le début de saison, l’athlète d’Olivier Vallaeys tourne autour des minima européens sur 110 m haies (13’’50). Ce dimanche encore, il ne lui a pas manqué grand chose (1e en 13’’53 avec -0,6). « Je fais des fautes que j’ai déjà faites à Ostrava et à Montgeron. C’est dommage car je pense qu’il y avait les moyens de faire les minima. »

Mais le Parisien pourra retenir les gros poissons qu’il a accrochés à son scalp avec notamment Ladji Doucouré (2e en 13’’89) et l’espoir de la discipline Wilhem Belocian (4e en 14’’06), qui signait sa rentrée après un énième pépin à l’ischio-jambier. « On m’a diagnostiqué un petit problème de stade 1 en début de semaine, expliquait Belocian. Donc j’étais là juste pour courir. Le but était de faire un entrainement pour retrouver des sensations en vue du meeting de Rome (2 juin). »

Assani-Issouf en forme

Une étape de la Diamond League où il retrouvera la triple sauteuse Jeanine Assani-Issouf. Déjà débarrassée des minima olympiques (14,25 m), l’international française s’est imposée à Forbach avec 14,19 m devant Nathalie Marie-Nely (14,03 m) et l’espoir Rouguy Diallo (13,94 m). « Je voulais juste battre mon record, lâchait Assani-Issouf. A l’échauffement, j’avais du mal avec ma course d’élan alors que j’étais super bien sur mes appuis. Et lors du concours, ç’a été l’inverse. »

Meeting de Forbach

Jeanine Assani-Issouf a réalisé 14,19 m au triple saut.

 

De mauvais réglages qui ont également perturbé Harrold Correa dans le concours masculin. En grande forme depuis le début de la saison, le Francilien a mordu trois fois pour finalement terminer cinquième (16,48 m), laissant la place de premier Français à Jean-Marc Pontvianne (3e avec 16,63, + 2,9). « C’est un concours très intéressant pour la suite, lâchait Pontvianne. C’est mon premier vrai concours de la saison car j’ai eu des pépins physiques. Maintenant, j’espère faire rapidement les minima. »

Une course aux minima qui concerne également le spécialiste du 400 m Toumany Coulibaly. Deuxième du tour de piste en 46’’13, l’athlète, entrainé par Patricia Girard, s’est rapproché des 45’’90, performance requise pour les Championnats d’Europe. « J’ai eu de très bonnes sensations aujourd’hui. Il y a deux jours, je ne savais pas encore si j’allais pouvoir venir courir ici. Je voulais juste me faire plaisir. »

Un plaisir qu’ont également pu prendre les spectateurs du stade Schlossberg pour le dernier meeting sur la piste actuelle, puisque l’enceinte sera rénovée à partir de cet été.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment