Diamond League

Le 3 000 m steeple féminin a été l’une des attractions du meeting de Doha avec la victoire de la Kenyane Hyvin Kiyeng (à droite).

 

Premier meeting de la Diamond League, Doha a permis à une partie de l’élite mondiale de faire sa rentrée aujourd’hui. Déjà très en vue, Caster Semenya, Elaine Thompson ou Thomas Röhler ont déjà marqué les esprits.

Attendu comme l’un des grands rendez-vous de la soirée, le 100 m masculin a accouché d’un flop. Avec un fort vent de face, les stars de l’athlétisme Justin Gatlin, Asafa Powell et Andre De Grass ont patiné et c’est le Sud-Africain Akani Simbine qui s’est imposé en 9’’99, devant Powell (10’’08) alors que Gatlin (10’’14) et De Grasse (10’’21) terminaient plus loin.

Des records sur le 3 000 m steeple

D’autres favoris ont d’ailleurs été secoués ce soir à l’image de Ruth Jebet. Sur le 3 000 m steeple, la recordwoman du monde a été battue par les Kenyanes Hyvin Kiyend (9’00’’72) et Beatrice Chepkoech (9’01’’99 contre 9’01’’99). Une course record puisque la jeune Celliphine Chespol s’est emparé du record du monde juniors (9’05’’70) alors que l’Allemande Gena Krause (9’15’’70) et la Jamaïcaine Aisha Praught (9’19’’29) ont battu leurs records nationaux.

Un demi-fond qui était à l’honneur à Doha avec les succès impressionnants de Caster Semenya sur 800 m (1’56’’61) et des Kenyans Elijah Manangoi sur 1 500 m (3’31’’90) et Ronald Kwemoi sur 3 000 m (7’28’’73).

Hanany s’arrête à 2,23 m

Finalement, il fallait se tourner vers le sprint féminin pour retrouver une domination connue. La double championne olympique Elaine Thompson (100-200 m) a dominé le 200 m en 22’’19, alors que Kendra Harrison, la recordwoman du monde du 100 m haies, a aisément remporté son épreuve (12’’59).

Et alors que Steven Gardiner s’imposait sur 400 m (44’’60), on retiendra l’énorme lancer de l’Allemand Thomas Röhler, auteur de 93,90 m (record national), qui devient le deuxième performeur mondial de tous les temps derrière la légende Jan  Zelezny.

Enfin, seul Français engagé, Mickaël Hanany n’a rien pu faire pour empêcher le local Mutaz Barshim de débuter très haut sa saison à la hauteur (2,36 m contre 2,23 m pour Hanany).

Tous les résultats du meeting de Doha.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment