Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre a terminé septième du meeting de Birmingham.

Une semaine après la fin des Championnats du Monde de Londres, le circuit de la Diamond League faisait étape ce dimanche à quelques kilomètres de là à Birmingham. Une compétition qui n’a pas souri aux cinq Français engagés.

Les meetings post-championnat sont souvent spéciaux entre des athlètes euphoriques, dopés par leurs médailles, d’autres revanchards ou ceux qui rêvent déjà de sable fin. Pour Jeanine Assani-Issouf, Garfield Darien et Christophe Lemaitre, l’heure était à la reconquête, après un séjour londonien conclu sans le résultat espéré.

Faux départ pour Darien

Au pied du podium mondial du 110 m haies à Londres pour deux centièmes, Garfield Darien avait des envies de vitesse et de record. Mais comme à Varsovie en début de semaine, le hurdleur n’a pas pu s’exprimer. Cette fois c’est un faux départ qui l’a privé d’une performance (victoire pour Aries Merritt en 13’’29 (-0,6)) et le voilà sûrement encore plus frustré qu’à son arrivée.

Pour Christophe Lemaitre, le meeting anglais ressemblait plus à une occasion de courir, après une préparation tronquée par les blessures, ce qui s’était vu en demi-finale mondiale (premier non qualifié pour la finale). Mais le TGV de Culoz n’a pas encore retrouvé ses jambes et c’est à la 7e place qu’il a conclu ce 200 m en 20’’53 (-0,1), loin derrière le Turc Ramil Guliyev (20’’17), tout frais champion du monde.

Du côté de Jeanine Assani-Issouf, la fin de saison est compliquée. Meurtrie de ne pas avoir réussi à passer les qualifications à Londres, la Française s’est contentée cette fois de 13,58 m (+0,6) et n’a même pas eu le droit aux essais supplémentaires (9e), alors que Teddy Atine-Venel s’est classé quatrième du 400 m (non Diamond League) en 45’’70.

Robert-Michon sixième

Finalement, celle qui s’en est le mieux sortie est Mélina Robert-Michon. Médaillée de bronze à Londres, la Française est restée néanmoins en retrait de son meilleur niveau. A Londres, il avait fallu un jet à 66,21 m (3e jet de sa carrière) pour que Mélina Robert-Michon monte sur le podium. Cette fois, la même performance lui aurait offert la deuxième place derrière l’inévitable Sandra Perkovic (1ère avec 67,51 m). Mais que ce soit l’Australienne Dani Stevens (2e à Londres et 4e aujourd’hui) ou la Française (6e), les deux athlètes n’ont pas réussi à être à leur niveau de dimanche dernier. Et ce sont les Cubaines Denia Caballero (2e avec 65,24 m) et Yaimi Pérez (3e avec 65,11 m) qui en ont profité. Pour Robert-Michon son concours de Birmingham s’est conclu avec un jet à 62,17 m, après un début de compétition compliqué (55,83 m et 58,22 m avant de réaliser 62,17 m à son 4e essai) et deux derniers lancers mordus.

Le circuit mondial touche d’ailleurs à sa fin et seuls Zurich puis Bruxelles permettront aux athlètes de briller encore un peu cette saison.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment