Antoine Senart

Antoine Senard a réalisé les minima pour les Championnats du monde cadets sur 1 500 m.

 

Les cadets ont été à la fête lors du meeting d’Amiens : le Franco-Belge Antoine Senard sur 800 m et Emilie Renaud sur 2 000 m steeple ont réalisé les minima pour les Championnats du monde cadets.

A elle seule, Charlotte Mouchet représente bien le cirque que produit chaque week-end le circuit français des meetings. Présente hier soir au meeting de Belfort-Montbéliard, l’athlète de l’Amiens UC a passé la soirée à tanner son entraineur Patricia Djate-Taillard pour se rendre aujourd’hui à Amiens afin de recourir. Et c’est à 5 heures du matin que l’espoir a confirmé sa participation en Picardie. Après une matinée passée dans les transports tout comme les lièvres Abdeslam Kenouche et Mehdi Akaouch, l’espoir a terminé deuxième du 800 m en 2’05’’33 derrière la Marocaine Oumaina Saoud (2’05’’13). « J’ai décidé au dernier moment de venir à Amiens, lâchait Mouchet. Aujourd’hui je cherchais à prendre de l’expérience dans les courses parce que je n’ai pas beaucoup couru dans les catégories jeunes. Ca me permet de banaliser la course et de ne plus avoir peur. Le chrono n’est pas nul même si ce n’est pas ce que je cherche cette année. Mais ça m’a permis de faire un bon enchainement. »

Deux courses en deux jours pour Mouchet

La Française a pu se rendre compte par elle-même que ce week-end, il fallait mieux venir courir à Amiens à la vue des conditions climatiques idéales. D’ailleurs, les demi-fondeurs ne se sont pas privés pour courir vite. Sur 1 500 m, le Bahreïni Benson Seurei s’est imposé en 3’35’’23 dans une course où le premier Français était l’espoir Baptiste Mischler (6e en 3’40’’63). « Je suis satisfait car j’ai essayé de faire le même schéma de course que l’année dernière, explique-t-il. J’ai un peu coincé sur la fin ce qui me coûte les dixièmes à la fin pour les minima pour les Europe. » Derrière lui, Mohammed Moussaoui réalise 3’41’’22 alors que l’espoir Jimmy Gressier, spécialiste du 5 000 m (9e en 3’45’’12) a gagné son pari avec Louis Gilavert, tout frais recordman de France juniors du 3 000 m steeple (11e en 3’45’’56). « Louis avait parié que je ne le battrais pas », rigolait Gressier.

Charlotte Mouchet

Charlotte Mouchet a couru hier soir à Belfort et aujourd’hui à Amiens.

 

Un pari gagné pour Gressier et des minima dans la poche pour Antoine Senard. Dans la série « B » du 1 500 m, le cadet a profité de l’opposition (victoire de Julien Samson en 3’49’’23) pour battre son record personnel et réaliser les minima pour les Championnats du monde cadets (3’51’’77 contre 3’53’’00). « Les minima étaient l’objectif clair de cette course. Je savais que j’allais être dans une bonne série avec des bonnes conditions. J’avais déjà fait deux courses où j’étais tout près. L’équipe de France et les Mondiaux, c’est un rêve. »

Axel Fournival disqualifié sur 2 000 m steeple

Un rêve que le Franco-Belge qui vit près de Lièges partagera avec Emilie Renaud. Partie prudemment sur 2 000 m steeple, la Clermontoise a fini comme un boulet de canon pour boucler ses cinq tours en 6’51’’05 (Marlene Candau termine 2e en 6’59’’35), réalisant par la même occasion les minima pour les Mondiaux de la catégorie (6’55). « J’étais encore en 7’25 l’année dernière donc je n’imaginais pas faire les minima aujourd’hui, avouait-elle. L’objectif était de faire moins de 7’. »

Les minima n’étaient pas vraiment non plus dans la tête d’Axel Fournival. Pourtant, après une course bien menée, le cadet première année se présentait sur la dernière rivière sur des bases lui permettant d’envisager les moins de 6’. C’était sans compter sur une chute de l’athlète du CA Ambilly, qui bouclait finalement la ligne en 6’03, de quoi néanmoins le satisfaire. Mais quelques minutes après l’arrivée, Fournival était disqualifié en compagnie du Rennais Baptiste Patrault pour ne pas avoir franchi la première rivière de steeple… A la vue de sa course, le Français devrait néanmoins vite descendre sous les 6’, minima pour les Mondiaux cadets, même si son père et entraineur Alex Fournival se contenterait des FOJE.

Pontier devant Phelut

Les sept rivières, les athlètes du 3 000 m steeple les ont quant à eux toutes franchies. A ce petit jeu là, c’est l’Algérien Bilal Tabti qui s’est imposé en 8’20’’20 devant le Marocain Mohamed Tindouft (8’20’’28). Plus loin, l’espoir Anthony Pontier a remporté la course des Français en 8’48’’12 (record personnel) devant son collègue d’entrainement Alexis Phelut (7e en 8’49’’37, juniors, record personnel) et l’espoir Alexis Barbry (8e en 8’51’’52). « Je suis content du chrono, expliquait Pontier. J’étais venu pour faire moins de 8’50. Mais techniquement j’ai été dégueulasse. Ce n’est pas la course que j’avais prévu. Je suis parti trop lent. Il faut que je travaille ma technique et ça peut faire moins de 8’45. »

Et alors que le Marocain Nabil Oussama s’imposait sur le 800 m (1’48’’46) devant Hamid Oualich (1’49’’07), on retiendra les 7,68 m (+1,5) à la longueur de Corentin Campener, les 13,52 m (+0,2) d’Amy Zongo-Filet au triple saut et les 64,91 m de Camille Sainte-Luce au marteau, qui améliore sa meilleure marque de la saison après avoir déjà réussi les minima pour les Championnats d’Europe espoirs. De quoi clore de belle manière cette édition du meeting d’Amiens.

A lire également

Meeting de Belfort-Montbéliard : Martin Casse et Aymeric Lusine entre les gouttes

Meeting Atletica Geneve : Jeffrey John empoche les minima

Minima mondiaux pour Ninon Guillon-Romarin

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment