Meeting d'Oordegem

Marie Gayot a décidé de mettre un terme à sa carrière.


 

La spécialiste du 400 m, en retrait des pistes depuis les Jeux olympiques 2016 a officiellement annoncé la fin de sa carrière aujourd’hui.

« Il est temps pour moi de tirer officiellement ma révérence ». C’est par ces mots que la spécialiste du 400 m Marie Gayot a officialisé la fin de sa carrière aujourd’hui sur ses réseaux sociaux. Rien d’une surprise puisque celle qui a remporté entre autres les Championnats d’Europe 2014 du 4×400 m n’était plus apparue sur une piste d’athlétisme depuis le meeting de Paris juste après les Jeux olympiques de Rio 2016.

Dernier meeting à Paris en 2016

D’ailleurs, dès la saison 2016, sa lassitude était visible lors des compétitions et sa non-qualification pour les JO en individuel semblait marquer un tournant. La diplômée de l’école d’ingénieur de l’UTC à Compiègne avait même débuté dans la foulée un travail dans la société One Point et semblait très épanouie loin des pistes. « Le temps passe à une vitesse folle, mais certaines décisions sont plus longues à acter que d’autres. Durant 13 ans, ma vie fut guidée par ma passion athlétique. J’en ai aimé chaque instant, des podiums aux contre-performances., des entrainements aux soins médicaux, des avions aux chambres d’hôtels, des concurrentes aux amies. La performance relevant à mon sens de la passion et cette dernière étant désormais autre que sportiver, je passe, à 28 ans, à un nouveau cycle de ma vie. »

Auteure de 50’’97 sur 400 m en 2015, Marie Gayot a été pendant plusieurs saisons l’une des piliers de l’équipe de France de relais 4×400 m avec lequel elle a remporté également le titre des Championnats d’Europe en salle 2015 (ajouter à cela deux médailles d’argent aux Championnats d’Europe 2012 et 2016 et une médaille de bronze aux Europe en salle de Paris toujours en relais).

Finalement, son dernier passage sur un stade remonte à cet été, où, lors des Mondiaux de Londres, la Française était, en compagnie de Muriel Hurtis, venue récupérer la médaille de bronze du 4×400 m des Championnats du monde 2013 après le déclassement de la Russie. Une dernière ovation avant de passer à autre chose puisqu’elle s’occupe  dorénavant de la stratégie et de la transformation digitale dans l’entreprise One Point.

A lire également

Marie Gayot : « Je suis frustrée si je ne mange pas bien »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment