Marathon de Francfort

Les frères Damien (au premier plan) et Michael Gras ont battu  leur record personnel ce dimanche lors du marathon de Francfort.

 

Dans un marathon remporté par l’Ethiopien Shura Kitala Tola en 2h05’50, les Français Michaël et Damien Gras ainsi que le champion de France en titre de la spécialité Freddy Guimard se sont bien comportés en battant tous les trois leur record personnel.

Peut-être que l’élan français sur marathon attendu depuis tant d’années est en train d’arriver. Toujours dominé par les 2h10’20 de Hassan Chahdi en avril dernier lors du marathon de Paris, le bilan français vient d’enregistrer trois nouveaux noms sous les 2h20.

L’apprentissage continue

En effet, aujourd’hui, lors du marathon de Francfort, les frères Michaël et Damien Gras ainsi que Freddy Guimard ont battu tous les trois leur record personnel sur les 42,195 km. Derrière l’Ethiopien Shura Kitala Tola, vainqueur en 2h05’50, c’est Michael Gras (26 ans) qui a décroché le titre honorifique de premier Français en 2h16’12 (16e au scratch), record personnel battu de quatre minutes (2h20’10 en 2016, 2h18’32 à Rennes en 2015 mais non homologué). Une belle performance pour le sociétaire de l’Alès Cévennes Athlétisme, vice-champion de France de cross l’année dernière et qui n’était pas retourné sur la distance depuis sa tentative lors du marathon d’Annecy en avril 2016. « Je suis content de ce nouveau record même si j’espérais un meilleur chrono, lâchait-il. Mais je suis encore un peu limite musculairement pour encaisser la distance. Je suis parti avec le groupe des 2h15 avec Damien et Freddy mais on a perdu du temps sur les premiers 10 km à cause des lièvres pour finalement passer en 1h08 au semi (au lieu de 1h07’30). Ensuite, on a encore ralenti pendant dix kilomètre cette fois à cause du vent, avant que je ne relance sur la fin de course. »

Troisième Français au 20 km de Paris derrière Florian Carvalho et Hassan Chahdi (voir article), le Français valide donc une belle préparation. « C’était très plaisant de faire un grand marathon comme Francfort. Il reste du travail sur cette distance car je me sens beaucoup plus à l’aise sur des 10 km ou semi-marathons. Mais on espère pouvoir progresser sur cette distance pour viser les JO 2020. »

Freddy Guimard déçu

Un constat qui prévaut également pour son frère jumeaux Damien. Auteur de 2h21’29 en avril 2016 à Annecy, le frère de Michaël a, cette fois franchi, la barre des 2h20 pour boucler la distance en 2h18’59 (23e). Alors que quelques secondes derrière lui, on retrouve Freddy Guimard (2h19’17, 24e). Champion de France sur la distance en mai dernier à Combs-la-Ville (2h20’10), Guimard a amélioré son record d’une petite minute pour son premier test sur un marathon de niveau international après ses victoires aux France et au Médoc en 2016. « Cela ne s’est pas passé comme je l’espérais, regrette néanmoins Guimard. Je suis loin de ce que j’espérais à la vue de mes entrainements. Mais ça va venir, c’est sûr ! »

En ajoutant les performances déjà enregistrées en 2017, ils sont désormais 11 Français à avoir fait moins de 2h20 cette saison.

Meftah premier Français à Marseille-Cassis
Aujourd’hui, sur les 20 km entre Marseille et Cassis, c’est Jemal Mekommen qui s’est imposé en 59’16. Après un passage en 31’39 à mi-course, l’Ethiopien s’est envolé dans la partie descendante pour boucler son deuxième 10 km en 27’37 ! Plus loin, Abdelaatif Meftah a terminé premier Français (14e en 1h03’09) juste devant Nicolas Navarro (15e en 1h03’12) et Romain Courcières (19e en 1h04’36). Alors que chez les femmes, la victoire est revenue à la Kenyane Edith Chelimo en 1h05’58.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment