Les filles du 4x400 m

Les Françaises Floria Gueï et Marie Gayot  (ici lors de leur médaille d’argent aux Europe 2016 avec Brigitte Ntiamoah et Phara Anacharsis) pourraient récupérer le bronze mondial de 2013.

 

Suite à la suspension de l’athlète Antonina Krivoshapka, présente dans le relais 4×400 m russe notamment lors des Mondiaux de Moscou, l’équipe de France devrait récupérer la médaille de bronze.

La France va devenir une spécialiste de la récupération de médailles internationales. Alors que les Françaises du 4×100 m avaient perdu leur médaille d’argent pour un passage jugé, quatre heures après, hors zone, l’équipe de France d’athlétisme va peut-être récupérer une nouvelle médaille des Championnats du monde de Moscou en 2013.

Une nouvelle médaille pour Muriel Hurtis

En effet, l’Associated Press révèle aujourd’hui que la Fédération russe d’athlétisme vient d’annoncer les suspensions de cinq athlètes (Yevgeniya Kolodko, Anna Bulgakova, Vera Ganeyeva, et Dmitry Starodubtsev, Antonina Krivoshapka). Déjà obligées de rendre leur médaille d’argent des JO de Londres (2012), obtenue respectivement au poids et au 4×400 m, la lançeuse Yevgeniya Kolodko et la spécialiste du 400 m Antonina Krivoshapka, devraient voir tous leurs résultats des saisons 2012 et 2013 annulés.

Une décision – qui n’a pour l’heure pas été validée par l’IAAF – qui devrait permettre aux Françaises Marie Gayot, Floria Gueï, Lenora Guion Firmin et Muriel Hurtis de récupérer la médaille de bronze du 4×400 m des Championnats du monde de Moscou (2013), puisqu’elles avaient terminé derrière les Russes, les Américaines et les Britanniques.

Champion d’Europe en 2014 et 2015 (en salle), puis une nouvelle fois médaillé en juillet dernier à Amsterdam (2e), le relais 4×400 m français pourrait donc ajouter une nouvelle médaille à sa collection.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment