Euro de cross

Hassan Chahdi (en rouge) et Morhad Amdouni ne devraient pas être présents aux prochains Championnats d’Europe de cross.

 

L’équipe de France seniors pourrait être privée de ses meilleurs éléments masculins pour les prochains Championnats d’Europe de cross (11 décembre 2016), disputés sur la très jolie île italienne de Sardaigne.

Alors que la génération MGP (pour Baptiste Mischler, Jimmy Gressier et Fabien Palcau) a coché la date depuis son sacre par équipes à Hyères chez les juniors, ses ainés ne sont pas si pressés de rejoindre la station balnéaire de Chia (Italie) pour les prochains Championnats d’Europe de cross. Venus en nombre pour tenter le jackpot à domicile l’année dernière (finalement deuxième derrière l’Espagne), les meilleurs crossmen pourraient en effet zapper le rendez-vous italien pour mieux préparer l’été.

Morhad Amdouni veut du temps pour préparer la piste

Ca sera peut-être le cas de Morhad Amdouni (9e à Hyères) et Florian Carvalho (6e). Les deux milers, pourtant amoureux des cross (Carvalho est champion d’Europe juniors en 2008, espoirs en 2011 et 4e chez les seniors en 2014 ; Amdouni est champion d’Europe juniors en 2007, et champion par équipes en 2010 et 2011 avec une 5e et 7e place en individuel) ont connu un été compliqué. De quoi laisser les pointes de cross de côté et se focaliser sur la piste. « L’année dernière je n’ai pas pu faire de préparation physique en début de saison avec les Europe de cross et ça m’a coûté cher sur les fins de courses en été, explique Morhad Amdouni, déjà très en forme cette saison avec ses victoires au 10 km Paris-Centre et aux 20 km de Paris. Cette année, je veux donc faire une bonne phase de préparation. Ce qui m’importe c’est surtout de regarder loin devant et de pouvoir me montrer sur la piste. Donc je ne sais pas si on me verra au cross de sélection. »

Même son de cloche chez Florian Carvalho, qui vient de changer de structure d’entrainement (voir article). « Je ferai un cross, soit celui de Gujan-Mestras (cross de sélection pour les juniors et espoirs) soit celui d’Allonnes (cross de sélection pour les seniors hommes, le 20 novembre). En fonction des sensations après la course je me déciderai si je participe ou non aux Europe. »

Hassan Chahdi privilégie ses études

Une chose est sûre, Hassan Chahdi, le vice-champion d’Europe 2012 de cross (3e en 2011 et champion chez les espoirs en 2010), n’en sera pas. En pleine découverte de la route (voir article), le double champion de France de cross abandonne cet hiver son terrain de jeu favori. « Je ne vais pas tenter la sélection pour les Europe. Je préfère me concentrer sur mes études cette année pour valider mon diplôme d’ergothérapeute. »

Touché par le manque de considération de ses deux médailles en individuel en cross, Chahdi n’a de toute façon plus envie de goûter à la boue de décembre, trop gêlée à son goût. Et c’est le même sentiment qui trotte dans la tête d’Amdouni. « On s’est sentis moins soutenus par rapport au cross. Le cross commence à perdre un peu ses valeurs. Petit à petit les cross disparaissent, c’est moins valorisant. Il faut regarder dans le sens du vent. Mes objectifs sont sur les Europe en salle et surtout les Championnats du Monde. » « Je les comprends vraiment parce qu’Hassan a déjà fait deuxième et ce n’est pas reconnu, analyse Sophie Duarte, championne d’Europe de cross en 2013. Moi non plus je ne vais pas mettre une priorité sur les Europe de cross car j’ai envie d’essayer autre chose. Mais j’aime bien ça. Ce n’est qu’une course. Et en plus c’est en Sardaigne, il y a pire ! »

Vincent Luis en renfort

De belles plages que les marathoniens Yohan Durand (8e en 2015), Timothée Bommier (12e en 2015) et Benjamin Malaty (12e en 2011) se feraient un plaisir de découvrir. « J’avais pris du plaisir l’année dernière à Toulon et je pense que ça peut bien lancer ma saison pour la préparation du marathon », lâche Durand. « J’ai choisi d’intégrer les cross dans ma préparation », confie de son côté Bommier.

Présents à Hyères, Romain Collenot-Spriet, qui souhaite orienter sa saison hivernale sur de la salle et du cross court, et Simon Denissel, blessé (opéré du tendon d’Achille cet été, il devrait reprendre la course en début d’année), ne seront pas là. Mais les prétendants au maillot bleu ne manqueront pas à l’image du triathlète Vincent Luis, 2e des France 2015 et désireux de goûter à l’athlétisme cette saison (voir article), de Bryan Cantero, sélectionné en 2014, qui adore le cross d’Allonnes, ou des crossmen Romain Courcières et Freddy Guimard.

De quoi compenser en partie les probables désaffections des leaders. Mais cela ne cachera pas la détresse du cross. Et ça, ça fait Chia !

Encore plus flou chez les femmes
Alors que Sophie Duarte laissait entendre lors de notre récent entretien qu’elle irait aux Championnats d’Europe de cross si elle était qualifiée, la composition de l’équipe de France féminine reste très floue. Victime d’un zona cet été, Clémence Calvin ne souhaite pas faire les cross, Christelle Daunay, même si elle a repoussé sa retraite sportive, doit avant tout soigner son tendon d’Achille et la jeune Liv Westphal revient également d’une longue blessure. Beaucoup de noms peuvent néanmoins être couchés sur le papier avec Laurane Picoche, Christine Bardelle, Aurore Guérin, Jacqueline Gandar, Florianne Chevalier-Garenne ou encore la steepleuse Maëva Danois.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment