SFR Sport

François-Xavier de Chateaufort sera l’un des journalistes chargés de l’athlétisme.

 

Le groupe SFR via sa chaîne SFR Sport vient d’acquérir les droits de diffusion de la Diamond League ou Ligue de Diamant, circuits des meilleurs meetings mondiaux. Des compétitions qui étaient diffusées sur BeIn Sport depuis deux saisons.

Le groupe SFR a décidé de mettre les pieds dans l’athlétisme et n’y va pas par quatre chemins. Aujourd’hui, lors d’une conférence au siège de l’entreprise, le directeur générale de SFR Sport François Pesenti a annoncé que son groupe allait retransmettre pour les trois prochaines saisons tous les meetings de la Diamond League, circuit des plus gros rendez-vous mondiaux, que l’on pouvait suivre depuis deux saisons sur la chaîne BeIn Sports. Nouveau partenaire privilégié de la Fédération française d’athlétisme, avec notamment la retransmission de tous les meetings nationaux et des Championnats de France Elite, SFR Sport se porte donc comme LA chaîne de l’athlétisme. C’est d’ailleurs sous les yeux de plusieurs champions de la FFA (Christophe Lemaitre, Jimmy Vicaut, Kévin Mayer, entre autres) que le groupe de médias a présenté ses différents projets pour le premier sport olympique.

Pas de Monaco ni de grands championnats

Et sur les cinq chaînes du groupe SFR Sport, l’athlétisme aura donc une place de choix, la Ligue de Diamant en tête. Surtout que la refonte de cette dernière (voir notre article), donne il est vrai un intérêt supplémentaire de la suivre. D’ailleurs, la chaîne fera appel à plusieurs gloires de l’athlétisme français comme Ladji Doucouré, Muriel Hurtis ou Mehdi Baala, qui, quant à lui, officiait déjà sur les antennes de BeIn Sports, pour jouer le rôle de consultant. D’autres programmes sont également prévus comme « Meeting Privé », reportage à la découverte des athlètes présentés par Maryse Ewanjé-Epée ou « J’aime Courir », du nom de l’application lancée par la FFA et que SFR a repris pour également en faire un magazine running.

Finalement seuls le meeting de Monaco qui appartient pourtant à la Diamond League (diffusé sur Canal +) et les grands championnats internationaux ne trouveront pas leur place sur SFR Sport. « Nous avons six millions d’abonnés par internet, explique François Pesenti. Nous verrons quel est le potentiel de chaque sport. Nous ferons le bilan à la fin de l’année.« 

A la vue des derniers résultats de l’équipe de France d’athlétisme, le choix semble une bonne idée tant l’image des athlètes est bonne. A savoir maintenant si le public suivra.

 

 

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment