meeting de Tergnier

Maëva Danois (premier plan) et Emma Oudiou (second plan) vont se relayer pour essayer de réaliser les minima pour les Championnats d’Europe d’Amsterdam.

 

Le meeting national de Tergnier, qui se déroulera ce samedi 14 mai, sera marqué par un 3 000 m steeple féminin de grande qualité, avec notamment, les participations de Maëva Danois et Emma Oudiou, 2e et 3e des derniers Championnats d’Europe espoirs de la discipline, lancées à la conquête des minima pour les Championnats d’Europe seniors d’Amsterdam.

Depuis plusieurs jours, le téléphone de Valérie Pasquier sonne plus que d’habitude. La présidente du club axonais de l’ES Tergnier est en effet à la tête du meeting national du même nom. Prévue le samedi 14 mai, cette compétition ne devait, dans un premier temps, accueillir que trois épreuves de niveau national, à savoir, les 200 m masculin et féminin et le lancer de poids masculin. Mais au programme s’est ajouté un 3 000 m steeple féminin qui s’annonce brûlant. « Rémy Charpentier, le manager de Maëva Danois, m’a contactée pour savoir si on pouvait monter un 3 000 m steeple lors du meeting, explique Valérie Pasquier. Je lui ai répondu que cela serait sans problème et qu’il fallait juste qu’il passe par la Direction technique nationale pour organiser ça. »

Compliquer de trouver un steeple féminin à cette période

Validée par la Fédération française, l’idée a donc été mise en place. « J’avais déjà assez de boulot avec l’organisation de tout le meeting, avoue la présidente axonaise. J’ai donc demandé à Rémy Charpentier de s’occuper du plateau. »

Chargé du plateau du meeting Herculis de Monaco, Rémy Charpentier s’occupe également de plusieurs athlètes français dont la steepleuse Maëva Danois. Et c’est à la demande de son entraineur Adrien Taouji, qu’il s’est mis en quête d’un 3 000 m steeple. « Avec Adrien, on galérait à trouver un steeple à cette période, relate Rémy Charpentier. Il y avait plusieurs pistes à l’étranger mais soit cela faisait trop loin, soit les meetings avaient déjà programmé des 2 000 m steeple. Et à cette période de l’année, il n’y avait pas beaucoup de choix car les gros meetings avec des steeple étaient hors de l’Europe. »

Une première pour Tergnier

La rivière du meeting de Montgeron n’étant pas homologuée et la FFA demandant aux athlètes de réaliser les minima dans des meetings nationaux (ce qui excluait le meeting Fungana), le meeting de Tergnier est apparu comme une évidence. Une aubaine pour cette épreuve qui fêtera sa 19e édition. « Nous sommes un petit meeting, avance Valérie Pasquier. On fait ce qu’il faut pour être labellisé “national“ mais c’est tout. Nous n’avons pas de moyens financiers mais nous sommes des passionnés. C’est la première fois que nous allons avoir une course pour tenter des minima pour un grand championnat seniors. Par le passé, on avait déjà monté une course pour Antoine Martiak (spécialiste du 800 m, record : 1’45’’67 en 2005) qui avait réussi les minima pour les Championnats du monde juniors. »

Cette fois l’enjeu sera multiple. D’un commun accord, Maëva Danois (record : 9’40’’89 en 2015) et Emma Oudiou (9’44’’74 en 2015) devraient se relayer pour essayer de s’approcher des minima pour les Championnats d’Europe d’Amsterdam (9’42’’00). Dans cette entreprise, elles pourront être aidées par Aïssé Sow, membre du même groupe d’entrainement qu’Emma Oudiou à Fontainebleau et en grande forme en ce début de saison (10’07’’54 en 2014).

Les juniors Pizzo, Hadji et les soeurs Nivet également présentes

Dans la même course, il faudra également surveiller les juniors Charlotte Pizzo, Leila Hadji et les sœurs Marie et Lucie Nivet, qui tenteront de descendre sous la barre des 10’25’’00, temps qualificatif pour les Championnats du monde de la catégorie. « On n’a pas de pression particulière, conclut Valérie Pasquier. On fait toujours le maximum. Mais c’est vrai que c’est une fierté d’avoir un plateau comme celui-là. »

Verdict ce samedi 14 mai, une petite dizaine de minutes après le départ du 3 000 m steeple, prévu à 17h45.

Pour tout savoir sur le meeting de Tergnier.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment