Aymeric Lusine

Aymeric Lusine sera présent au meeting national de Poitiers.

 

De retour après avoir passé son tour en 2016, le meeting national de Poitiers, qui aura lieu ce mercredi 14 juin, s’annonce comme un rendez-vous important de cette saison, avec notamment une très belle course sur 800 m.

Organisé par le Grand Poitiers Athlé Organisation (GPAO), le meeting national de Poitiers s’était fait une place dans le calendrier français ces dernières saisons en s’installant au mois de septembre. Mais en 2016, l’édition a été annulée. Depuis, c’est le Comité départemental d’athlétisme de la Vienne qui a repris le bébé avec l’aide de la Ligue Nouvelle Aquitaine pour en faire, dès cette saison, un nouveau rendez-vous au mois de juin. « On part avec un budget réduit par rapport aux précédentes éditions, explique Jérémy Baty, agent de développement à la Ligue Athlétisme Nouvelle Aquitaine. Le but est de redonner de l’élan à ce meeting. »

Lusine à la recherche des minima sur 800 m

Pour cela, les organisateurs ont ciblé des épreuves phares où le 800 m masculin tiendra une place de choix. Montée autour d’Aymeric Lusine, le local de l’étape (athlète de l’Entente Poitiers 86), la course devrait aller vite, puisque on y retrouvera également le Tunisien Abdessalem Ayouni, premier au bilan national cette année avec 1’45’’63 et le junior Gabriel Tual, auteur de 1’48’’51. « Le 800 m est monté pour courir autour des 1’46 et 1’47 », lâche Baty. Une allure pour accrocher les minima pour les prochains Championnats d’Europe espoirs (1’46’’60) et juniors (1’48’’00). D’ailleurs, Hazir Inoussa, sélectionné cet hiver pour les Championnats d’Europe en salle sur 4×400 m sera le lièvre de luxe de cette course.

Autres moments forts du plateau poitevin, la hauteur masculine où les spectateurs pourront suivre la révélation de l’année 2017 en la personne de Matthieu Tomassi. Vice-champion de France Elite en salle cet hiver, l’espoir a passé un cap en ce début d’été en franchissant 2,22 m, minima pour les Championnats d’Europe de sa catégorie. Enfin, les épreuves féminines du saut en longueur et du 400 m permettront également d’assister à de belles bagarres. « C’était un très bon meeting qui avait disparu de la circulation, lâche Fabien Lamboley, conseiller technique régional à la Ligue Nouvelle Aquitaine. Là, il va être remis au goût du jour avec le dynamisme de la Ligue. »

Ladji Doucouré en parrain

Un dynamisme qui a permis de s’offrir la venue de Ladji Doucouré. Le champion du monde 2005 du 110 m haies, retraité des pistes depuis cet hiver, sera en effet le parrain de cette édition. De quoi attirer du monde au stade puisque l’ex-international reste l’une des stars de l’athlétisme hexagonal. « L’objectif est que ce meeting s’installe comme une date importante au mois de juin dans le calendrier, avance Jérémy Baty. Il faut qu’il reste dans l’esprit des athlètes, pour que l’année prochaine, ils se disent que Poitiers est un rendez-vous à ne pas louper. »

Avec en plus la retransmission du meeting en direct sur un écran géant et sur les réseaux sociaux, les organisateurs du Meeting national de Poitiers se sont donnés les moyens de leurs ambitions.

Pour obtenir plus d’informations.

Article réalisé en partenariat avec le Meeting national de Poitiers.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment