Julien Wanders

Julien Wanders a battu le record de Suisse seniors du 10 km lors de la Corrida de Houilles.

 

L’espoir Julien Wanders a réalisé ce dimanche à Houilles la plus grosse performance de sa jeune carrière. Le détenteur du record de France juniors (28’49 en 2015) s’est accroché à la meute des coureurs des hauts plateaux pour couper la ligne en 28’22, record seniors de Suisse du 10 km. Ce temps serait également synonyme d’un record de France espoirs (28’33 par Benoit Z), puisqu’il est Franco-suisse, mais selon les derniers règlements, il ne pourrait pas revenir à Wanders car ce dernier a fait le choix de représenter la Suisse à sa majorité et n’est pas licencié en France. D’ailleurs, l’intéressé ne savait même pas s’il était éligible à un record tricolore. Mais à la vue de sa joie hier soir, seul le record helvète était sa priorité. Entretien.

– Track and Life : Julien, comment s’est passée cette course où vous avez semblé tellement à l’aise, vous permettant parfois de relancer le peloton de tête avant de finir 6e.

« Aujourd’hui j’avais des sensations de folie. Je ne respirais même pas quand je courais. J’ai senti que ç’allait le faire. Je me suis accroché au groupe. Dès qu’ils attaquaient, je gérais un peu. Ce qui m’a permis de m’accrocher presque jusqu’à la fin. J’y ai cru tout le long mais sur la fin ils ont relancé une dernière fois, et il m’a manqué un petit peu de jus.

« Je pense que j’ai passé un cap »

– Avec un chrono de 28’22, vous vous emparez du record de Suisse seniors (ex-record 28’25 par Markus Ryffel). Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Pour le record c’est super car il appartenait à Markus, deuxième aux Jeux olympiques. C’est un honneur de pouvoir le battre. En plus, c’est mon premier record seniors. C’est énorme !

– Surtout, ce chrono permet de répondre aux attentes que vos résultats 2015 avaient suscitées avant de connaître une saison 2016 un peu plus compliquée.

Enfin je confirme en course ! J’ai fait quatre courses en un mois. Les quatre se sont bien passées. C’est une belle revanche. Ca me permet de passer à autre chose. Je pense que j’ai passé un cap et ça va m’aider pour la suite.

« Je commence à comprendre comment gérer la pression »

– Avez-vous douté l’année dernière car vous souhaitiez vous qualifier pour les Jeux olympiques sur 5 000 m et au final vous avez également manqué les Championnats d’Europe.

L’année dernière, je n’ai jamais douté. Je me suis juste toujours demandé ce qui n’allait pas pour m’améliorer. La grosse partie qui n’allait pas, c’était surtout le mental, la pression qu’il fallait gérer. J’ai appris beaucoup de choses avec ces échecs. C’est clair que maintenant je commence à comprendre comment réussir, comment gérer la pression.

– Vous avez fait appel un psychologue du sport ?

J’ai commencé avec la sophrologie. C’est vraiment super. J’ai appris à gérer la respiration avant les courses, ne pas avoir de pensées négatives pendant la course. Pour moi, c’était surtout pour gérer la pression avant les courses car j’étais très stressé et parfois ça me jouait des tours.

« Les moins de 28′ dans quelques mois peuvent être possibles »

– Quel est la suite de votre programme ?

Je pars au Kenya ce mardi pour trois mois. Je ne vais pas m’arrêter sur ça. Ce n’est que le début de la préparation. Je vais d’abord faire un semi-marathon fin mars (Lisbonne ou Milan). J’aime bien l’hiver, ça fait partie de la préparation. Mon entraineur m’a dit que je pouvais viser 62’, 62’30, mais j’aimerais faire mieux. Chaque chose en son temps. Après je passerai sur la piste, avec comme objectif les Championnats du monde de Londres sur 5 000 m. C’est vraiment la piste qui compte.

– Pour revenir à votre performance d’aujourd’hui (dimanche 18 décembre), avez-vous l’impression d’avoir réalisé la course de votre vie ou pensez-vous que vous avez encore une marge de progression ?

Sur ce chrono, il y a encore beaucoup à gagner. Là, c’était une course avec les Africains, ils voulaient me décrocher. En plus, on est partis sur un rythme assez tactique. Je pense qu’un petit 28’, voire un moins de 28’ dans quelques mois pourrait être possible.»

Pour en savoir plus sur la Corrida de Houilles.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment