Jimmy Vicaut

En conférence de presse cette après-midi aux côtés du DTN de l’athlétisme Ghani Yalouz, Jimmy Vicaut a officialisé l’arrivée de Dimitri Demonière dans le rôle de son entraineur.

 

Comme pressenti depuis plusieurs semaines, le co-recordman d’Europe du 100 m Jimmy Vicaut sera entrainé cette saison par Dimitri Demonière.

En voyant arriver côte à côte, Jimmy Vicaut et Ghani Yalouz on aurait pu penser que le premier allait être entrainé par le second. L’idée farfelue, aurait néanmoins peut-être eu du sens quand on connaît les qualités de meneur d’hommes du DTN Yalouz et la fragilité affichée par Vicaut sur ses derniers rendez-vous internationaux. Car le challenge proposé à Dimitri Demonière, le remplaçant de Guy Ontanon après avoir été son élève, ne sera pas forcément d’améliorer la cylindrée de Vicaut (record d’Europe en 9’’86) mais plus de régler la direction, surtout dans les gros virages. « Après avoir quitté Guy, je me suis rapproché de ma fédération pour essayer de trouver une solution pour l’avenir, expliquait Jimmy Vicaut en conférence de presse. Avec Ghani Yalouz et mon entourage, on a eu des échanges avec plusieurs coaches pour voir la suite. Il n’y a qu’un seul qui a adhéré à mon projet c’est Dimitri Demonière. »

Giscard Samba n’a pas souhaité rencontrer Vicaut

Dans tous les cas, l’homme le plus rapide de France a fait son choix après avoir rencontré son futur coach et Laurence Bily. Un troisième chef d’orchestre avait été convié en la personne de Giscard Samba, mais celui-ci n’a pas voulu donner suite. « Laurence est venue, Dimitri aussi. Giscard n’a pas voulu venir, lâchait Vicaut un brin moqueur. Laurence était déjà sur l’idée que j’allais aller avec Dimitri. C’était donc sûr que c’était lui. J’attendais quand même Giscard. Il aurait pu être bon mais il n’a pas voulu. Je peux comprendre. »

Il est vrai que depuis les Jeux olympiques et la médaille de bronze de Dimitri Bascou aux 110 m haies, la cote de Samba est remontée en flèche auprès de certains, alors qu’elle n’avait pas disparu pour d’autres. Mais ce dernier n’est pas venu. Point. « Donnez-moi Jimmy, je le prends tout de suite, ironisait Yalouz. N’importe quel entraineur en France, on lui propose Jimmy, il y va tout de suite. » Apparemment Giscard Samba n’est pas de cet avis.

CDD d’un an pour Demonière

Le duo Vicaut-Demonière est donc remis en selle, huit ans après que Demonière, alors adjoint de Guy Ontanon au Team Lagardère, ne quitte le giron parisien. « On s’est connus il y a huit ans, ajoute Vicaut. J’ai progressé, lui aussi. Dimitri il est jeune. Il se remet souvent en question, il innove, il y a de l’échange, du partage. J’étais dans la fin d’un cycle. Il fallait changer. Je pense que c’est la meilleure personne pour me ramener une médaille. Je sais qu’il est très bon et qu’il pourra m’emmener où je veux aller. On se retrouve mais il a changé, ce n’est plus le même qu’il y a huit ans. » « Le choix me paraît cohérent, continue Ghani Yalouz. C’est le choix d’un homme et d’un autre. C’est leur histoire qu’ils vont construire. Le plus important c’est comment on va construire la carrière de Jimmy. Il était avec un très bon technicien et aujourd’hui il a besoin certainement d’avoir d’autres perspectives. »

Mais comme annoncée, l’histoire pourrait être courte en cas de mésentente et surtout de manque de résultats. Vicaut veut des médailles et Demonière devra lui en donner. « Je fais un test sur un an. Si ça ne va pas, je change. » Car comme il le dit lui même, il est prêt à tout pour aller chercher des breloques. « S’il faut aller en Angleterre ou aux States pour être champion olympique je le ferai. »

Pour l’heure, son quotidien est fixé à l’INSEP et surtout à Paris, là où « je peux sortir, oublier un peu l’athlé » même si des stages à l’étranger sont envisagés. Quant à la reprise, elle n’est pas encore actée et il n’est pas sûr d’apercevoir la fusée Vicaut sur la piste de décollage avant l’été prochain. Une chose en revanche l’est, Dimitri Demonière sera à ses côtés.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment