Jimmy Gressier

Jimmy Gressier va revenir s’entrainer à Boulogne-sur-Mer

 

Le quatrième des derniers Championnats d’Europe de cross juniors va retourner vivre dans son Nord natal après quatre mois passés au pôle espoirs de Fontainebleau, puisque la Ligue des Hauts-de-France lui a trouvé un emploi à la Caisse d’Epargne.

A peine arrivé et déjà parti. Jimmy Gressier n’aura finalement passé que quatre petits mois au pôle espoirs de Fontainebleau sous les conseils de Thierry Choffin. En effet, suite au forcing de la Ligue des Hauts-de-France pour conserver « une perle »- comme le désigne Philippe Lamblin, le président nordiste -, Jimmy Gressier va revenir vivre à Boulogne-sur-Mer, un avenir professionnel lui ayant été promis. « J’ai eu rendez-vous avec la Caisse d’Epargne, explique le récent quatrième des Championnats d’Europe de cross juniors. Ils m’ont proposé un contrat sur le long terme avec un avant et un après carrière sportive. »

Un  poste à la Caisse d’Epargne

Au sein de la banque française et de sa Team Caisse d’Epargne, qui regroupe une multitude de sportifs de haut niveau, Gressier va dans un premier temps découvrir le milieu de l’entreprise avec un CDD de six mois (février à septembre) avant de reprendre des études en alternance (BTS sur 3 ans) afin d’intégrer à terme l’entreprise. « Je lui ai dit : “la seule chose qui m’importe, c’est que, s’il t’arrive quoi que ce soit, tu aies quelque chose derrière toi”, explique Philippe Lamblin. L’exemple de Vanessa Boslak (perchiste internationale qui a également réussi son diplôme de kiné) c’est tout ce que je souhaite à Jimmy. Le double cursus est indispensable dans une carrière. »

Un projet qui fait revenir Gressier dans le Pas-de-Calais puisque il travaillera dans une agence de Boulogne-sur-Mer, sa ville natale. Ce qui oblige donc le dixième des derniers Championnats du monde juniors sur 5 000 m à quitter le pôle espoirs de Fontainebleau qu’il avait intégré en septembre dernier pour poursuivre sa progression (voir article). « C’a été une décision difficile, avoue le Nordiste. Je ne pourrai pas trouver un meilleur groupe que celui de Fontainebleau (avec notamment Florian Carvalho, Rénelle Lamote, Paul Renaudie, entre autres). C’est un regret de partir part rapport aux conditions d’entrainement et surtout aux copains que je laisse là-bas. Avec un mec comme Florian Carvalho tu es pressé d’être à l’entrainement. Mais j’ai eu une opportunité importante, je ne pouvais pas la rater. »

Un avenir professionnel assuré

Des solutions avaient également été évoquées du côté parisien, mais c’est finalement la région des Hauts-de-France qui a eu le dernier mot. « On essaie de l’aider à se structurer, continue Lamblin. On veut lui trouver une assise pour lui permettre de voir clair dans son avenir. » « La sécurité financière c’est quand même le plus important, avance Gressier. Le fait de savoir où je vais dans ma vie avec la Caisse d’Epargne, c’est un soulagement. Mon avenir est un peu assuré au niveau professionnel. Maintenant, je peux m’investir à fond dans l’athlé sans me poser de questions. »

Gressier va donc dans un premier temps revenir vivre chez ses parents à Boulogne-sur-Mer avant de probablement prendre un appartement. Du côté sportif, il retourne avec son entraineur Arnaud Dinielle, qui le suivait d’ailleurs toujours à distance, en collaboration avec Thierry Choffin. « Avec mon coach on a tout planifié, explique Jimmy Gressier. On a tout mis en place pour que mon quotidien soit plus professionnel. Je vais avoir trois créneaux de kiné par semaine, je me suis également inscrit à une salle de musculation. Finalement, le seul bémol est la piste. Je n’ai pas de piste de 400 m près de chez moi. La seule est à 40’. »

La vie sur Boulogne est planifiée

Déjà revenu chez lui, après avoir envoyé un texto à tous ses anciens partenaires de Fontainebleau pour leur expliquer la situation, Jimmy Gressier sera au départ des Championnats départementaux du Pas-de-Calais le 8 janvier prochain sur cross court avant de s’aligner sur le cross long pour la suite de la saison.

D’ici là, il retrouvera très vite ses ex-coéquipiers d’entrainement, puisque dès le 9 janvier il s’envolera pour Monte Gordo (Portugal) pour un stage national. « Avec Thierry (Choffin) on garde un bon contact. On se recroisera en stage et je sais qu’il sera content de me conseiller à nouveau. »

Des conseils que le demi-fondeur à la casquette pourra également recevoir de l’ex-international au décathlon Romain Barras, qui a été désigné comme parrain par Philippe Lamblin pour « l’accompagner quand il y aura des moments de doutes ».

La « perle » Jimmy Gressier semble donc entre de bonnes mains.

Retrouvez en vidéo un entrainement de Jimmy Gressier au pôle espoirs de Fontainebleau.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment