Anouar Assila

Anouar Assila a été convoqué par la FFA pour des irrégularités dans son passeport biologique.

 

Les affaires Anouar Assila et Riad Guerfi ont pris un tournant décisif dans ces dernières heures avec la suspension confirmée pour Guerfi et un nouveau rebon dissement pour Assila. Alors que dans le même temps, l’Espagnol Ilias Fifa, champion d’Europe du 5 000 m en 2016 a été interpellé à son domicile dans le cadre d’une affaire judiciaire pour dopage.

Alors que la plupart du temps, les tricheurs ont toujours un temps d’avance, il y a des jours, où ceux qui respectent les règles peuvent afficher un large sourire. En l’espace de quelques heures, plusieurs dossiers de dopage ont fortement évolué. Dans un premier temps, l’affaire Anouar Assila a pris un nouveau tournant.

Passeport biologique irrégulier pour Assila

Un temps relaxé par la FFA à la suite d’un manquement à un contrôle anti-dopage inopiné en 2016 (voir article), le coureur de demi-fond vient d’être de nouveau convoqué devant sa Fédération pour des irrégularités dans son passeport biologique d’après le site Spe15.fr. Constatées par trois experts de l’IAAF, comme c’est toujours le cas, ces irrégularités pourraient entrainer une suspension pour l’athlète. Amené à s’exprimer devant l’IAAF, le Sarthois n’a pas convaincu et doit donc maintenant être entendu par la FFA.

Suspendu provisoirement par l’IAAF – il n’a toute façon pas recouru depuis janvier 2017 – le coureur, qui s’était mis dernièrement au VTT, devrait être probablement suspendu. Une suspension qui pourrait être la deuxième pour un Français pour un passeport biologique irrégulier. Car aujourd’hui, Riad Guerfi, autre athlète français pris dans les mailles de l’antidopage, a été, selon Le Monde, suspendu quatre ans par l’IAAF pour des problèmes dans son passeport biologique, devenant le premier Français suspendu pour cette raison.

Guerfi suspendu jusqu’en 2020

Suspendu à titre conservatoire en octobre 2016 pour des irrégularités dans son passeport biologique, l’ex-international français s’en était sorti une première fois en janvier dernier suite à un vice de procédure (voir article). Mais en faisant appel au Tribunal Arbitral du Sport (TAS), l’IAAF a eu gain de cause puisque le Français vient d’être suspendu quatre ans. D’ailleurs, depuis l’appel de l’IAAF en mars dernier, le double champion de France de 10 000 m (2013 et 2015) n’était plus autorisé à courir en compétition, devant attendre la décision. Celle-ci est tombée et il ne pourra pas remettre un dossard avant 2020.

Une suspension qui pourrait être encore plus lourde pour l’Espagnol Ilias Fifa. Arrêté aujourd’hui près de Barcelone selon l’AFP, le champion d’Europe 2016 est poursuivi dans le cadre d’une affaire judiciaire pour dopage. Agé de 28 ans, l’athlète ibérique pourrait donc être suspendu. A voir maintenant, selon l’enquête, si ses performances lors des dernières saisons seront remises en cause. Si c’est le cas, cela pourrait offrir plusieurs médailles à la France.

La France pourrait récupérer des médailles

En effet, membre des équipes espagnoles de cross lors des deux dernières saisons, Fifa pourrait faire perdre le titre par équipes à l’Espagne acquis en 2015 à Hyères et la médaille d’argent de l’année dernière à Chia (Italie). De quoi permettre aux Français de gagner une place à chaque fois et de récupérer l’or par équipes de Hyères et le bronze de l’année dernière.

Mais cela reste des hypothèses tout comme celle de voir un jour Morhad Amdouni récupérer une médaille des Championnats d’Europe de 5 000 m 2016. Cinquième dans un mouchoir de poche à Amsterdam, le Français devrait gagner une place avec la suspension de Fifa. Sachant que Adel Mechaal (2e à Amsterdam) est également dans le viseur de l’anti-dopage (il avait été sanctionné pour trois contrôles anti-dopage manqués avant d’être relaxé par le TAS en juillet dernier), Amdouni pourrait un jour récupérer une breloque.

Une médaille évidemment sans saveur, à part celle de voir l’anti-dopage continuer d’essayer de grappiller son retard face aux tricheurs.

A lire également

Riad Guerfi : « J’ai pris un coup sur la tête »

Le passeport biologique de Riad Guerfi en question

Affaire Assila : L’AFLD perd le contrôle

Anouar Assila : « Je vais tout faire pour montrer que je suis innocent »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment