France FFSU

Raihau Maiau s’est imposé sur 60 m lors des Championnats de France universitaire.

 

Disputés ce jeudi dans la salle Pierre Quinon de Nantes, les Championnats de France universitaires ont permis aux internationaux Aurel Manga et Raihau Maiau de peaufiner leur préparation.

Alors que ses partenaires d’entrainement Dimitri Bascou et Nicolas Borome étaient à Dusseldorf hier (Bascou a terminé 2e en 7’’51 mais s’est blessé), Aurel Manga était, quant à lui, présent aujourd’hui (2 février) à Nantes pour les Championnats de France universitaires. Facile vainqueur de sa finale en 7’’73, le sixième des derniers Championnats d’Europe sur 110 m haies, a réalisé le même temps que lors de sa rentrée à Eaubonne il y a une dizaine de jours. Encore en retrait par rapport aux minima européens (7’’65), qu’ont déjà réalisés Dimitri Bascou, Garfield Darien et Pascal Martinot-Lagarde, Manga a encore des meetings pour faire descendre le chrono.

Benjamin Robert récidive

Pour le sauteur en longueur Raihau Maiau, le chrono est, quant à lui, encore descendu sur 60 m. Auteur de 6’’84 au meeting de Nantes, le Tahitien est, cette fois, allé plus vite pour remporter le titre national universitaire (6’’77). Un résultat prometteur pour celui qui revient d’une opération au tendon d’Achille et qui ne sait pas encore s’il sautera cet hiver.

La salle Pierre Quinon de Nantes a également été le théâtre de belles victoires comme celles sur 400 m de Nicolas Courbière en 47’’69 et de la junior Marion Meroni (56’’38) et de beaux duels comme celui entre les espoirs Chloe Fagon (8’’34) et Pauline Salies (8’’39) sur 60 m haies, ou celui de Laurene Navilys-Montjean (7’’53) et Tamara Murcia (7’’64) sur 60 m.

Enfin, tous deux présents au meeting de Reims ce mardi soir, Benjamin Robert et François Barrer ont également brillé. Auteur d’un chrono sous les 1’50 dans la Marne (voir portrait), le premier cité s’est imposé sur 800 m en 1’53’’19 juste devant Samir Youb (1’53’’26) alors que Barrer, qui était l’un des responsables du plateau à Reims, a, cette fois, chaussé les pointes pour s’imposer sur 1 500 m en 3’49’’96.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment