Marine Vallet

Marine Vallet a fini le concours de la hauteur en larmes après avoir passé 1m87.

 

La première journée des Championnats de France en salle d’Aubière a été marquée par de nombreuses belles performances et notamment celles des sauteuses Rouguy Diallo et Marine Vallet.

Pour ces championnats de France, la Fédération française d’athlétisme avait décidé de récompenser les athlètes ayant déjà accumulé plus de 25 sélections en équipe de France. Un trophée avec lequel repartait Jessica Cerival, une nouvelle fois championne de France du lancer de poids avec 17m30. « Je suis en forme au bon moment. J’aurais aimé faire les minima pour Portland mais je suis quand même satisfaite. »

Record de France espoirs pour Rouguy Diallo

Une satisfaction qui pouvait se lire sur plusieurs visages à commencer par celui de Marine Vallet. En l’absence de Nawal Meniker, l’athlète du Stade Rennais explosait son record personnel pour remporter le titre et s’emparer de la meilleure performance française de l’année à la hauteur (1m87). « J’enchaîne les grosses journées car je suis en stage dans une entreprise, explique celle qui a fini le concours en larmes. Je savais que j’étais capable de faire quelque chose de bien mais pas à ce point là. »

Surprise, la sociétaire du SCO Saint Marguerite Elodie Normand l’était aussi. Bien cachée dans la foulée de Johanna Geyer-Carles (finalement 2e en 4’27’’04), elle attendait le dernier 200 m pour porter une attaque fatale sur le 1 500 m. « Il a fallu que je suive le train avant de pouvoir me porter devant. Je ne m’attendais pas à remporter la médaille d’or car j’étais fatiguée depuis quelques jours. »

Deuxième du triple saut derrière Jeanine Assani Issouf (14m17), Rouguy Diallo faisait la moue malgré un nouveau record de France espoirs (14m16). « Je suis un peu déçue. J’avais en tête les minima pour les Championnats du monde de Portland. »

Adam remporte le 3 000 m

Blessé au dos au mois de décembre, le lanceur nordiste Gaëtan Bucki n’était pas non plus dans la forme de sa vie. De retour à l’entrainement depuis deux semaines il remportait un nouveau titre de champion de France au poids. « Il y a encore quinze jours je ne devais pas participer. Je n’étais pas sûr de mon coup. Donc cette performance (19m30) est de bon augure. »

Tout comme la victoire de Guillaume Adam sur le 3 000 m (8’07’’42) à une semaine des championnats de France de cross court, son objectif de l’hiver. Tout de suite aux avant-postes, le spécialiste du 1 500 m voyait le tenant du titre Hassan Chahdi décocher une banderille après 800 m de course. Un temps gêné par la chute d’une perche puis par un coup de pointe (il a fini la course le pied en sang), Chahdi finissait au petit trot. Sans leader derrière le Marocain Essalhi, la course ralentissait avant une attaque violente de Florian Théophile (3e en 8’09’’51). Longtemps en tête du clan français, le spécialiste du 5 000 m voyait Adam et Bedrani (2e en 8’07’’72) le passer dans le dernier tour. « L’objectif était de se faire plaisir, lâchait Adam. Je ne me suis pas affolé quand ç’a accéléré. Je suis revenu progressivement. »

Bien entamée, la journée se terminait par les victoires des cadors français. Renaud Lavillenie (5m93 à la perche), Christophe Lemaitre (6’’64 au 60 m) et Cindy Billaud (8’’07 au 60 m haies) répondaient présent avant de laisser la place aux Bascou, Martinot-Lagarde et compagnie, dès ce dimanche.

Toutes les photos des Championnats de France Elite.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment