Jimmy Vicaut

Jimmy Vicaut s’est imposé sur 35 m lors du Fly Europe Paris.

 

L’équipe de France a remporté le Fly Europe Paris grâce notamment à un très bon Jimmy Vicaut, le tout dans une atmosphère hivernale.

En organisant le Fly Europe Paris un 13 septembre, la Fédération française d’athlétisme s’assurait quasiment les faveurs d’un été indien habituellement présent à cette période sous le ciel parisien. Mais manque de pot cette année, malgré les belles étoiles présentes sur le Champs-de-Mars (les médaillés de Londres Diniz, Bosse, Mayer et Robert-Michon), les conditions climatiques étaient tout simplement exécrables. Pluie, vent, froid, rien n’était réuni pour espérer quelques performances sur ce stade de fortune au pied de la Tour Eiffel.

Vicaut au-dessus du lot

Pourtant, il en fallait plus pour enlever le sourire et surtout les jambes de Jimmy Vicaut. De retour de blessure après un petit pépin contracté en finale du 4×100 m de Londres, Vicaut a prouvé qu’il tenait la forme en cette fin de saison. Sur ce format spécial, le Français a enchainé les tours (quatre) de 35 m pour s’imposer en finale en 4’’35 (4’’26 pour son meilleur temps). Dans sa foulée, Antoinette Nana Djimou (à la longueur) et Kévin Ménaldo (à la perche) ont permis à la France de remporter cette compétition par équipes avec 41 points devant l’Allemagne (34 pts) et l’Espagne (34 pts). « C’est dommage qu’il y ait eu des conditions comme ça, regrettait Jimmy Vicaut. Mais ça fait plaisir de terminer ici avec une bonne victoire. »

« On essaie de prendre ce qu’il y a de mieux, avance de son côté Kévin Ménaldo. C’est la fin de la saison. En plus, on sait qu’aujourd’hui on est dans la journée officielle de l’attribution des Jeux. »

Des Jeux olympiques de Paris 2024 qui étaient d’ailleurs dans toutes les bouches en zone mixte. Une effervescence loin d’être celle de la piste où la pluie n’a jamais cessé. « Quand on a le maillot de l’équipe de France, on se transcende toujours plus, même si c’est la première fois de ma carrière que je saute avec autant de pluie », résumait Ménaldo.

Place aux vacances

Un Ménaldo qui n’en a d’ailleurs pas fini avec les Fly Europe puisqu’il sautera le 20 à Rome pour son 21e concours de la saison. Pour Vicaut en revanche, l’heure des vacances a sonné. « J’ai hâte de partir, lâchait le co-recordman d’Europe du 100 m. Depuis octobre je suis sur le pont donc c’est bien de finir ici à Paris. »

Finir à Paris, Antoinette Nana Djimou l’aurait bien aimé aussi. Mais la Française, comme Kevin Mayer présent aujourd’hui en spectateurs, sera à Talence ce week-end pour le Décastar. Et ensuite, c’est promis, c’est fini !

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment