Florian Carvalho

Cinquième du meeting de Nancy en 3’38’’04, Florian Carvalho n’a pas réussi les minima sur 1 500 m pour les Jeux olympiques.

 

Cinquième du meeting de Nancy en 3’38’’04, Florian Carvalho sait que sa participation au 1 500 m des Jeux olympiques s’est éloignée (minima 3’35’’00). Dorénavant, le vice-champion d’Europe 2012 souhaite se concentrer sur le rendez-vous continental en espérant un petit coup de pouce du destin. Réactions.

– Track and Life : Florian, on vous a vu à Nancy coller le lièvre dès le départ de la course. Votre souhait était de prendre tous les risques pour essayer de réaliser les minima ?

« J’ai voulu tenter car je ne voulais pas avoir de regrets. Je ne pouvais pas ne pas faire cette course. Mais j’ai un peu craqué. Dans la ligne droite opposée (à 300 m de la ligne), je n’arrive pas à y aller. Il y a un peu de fatigue aussi avec le cumul des courses (il a couru à Rabat, Rome et Nancy). J’étais un peu moins bien physiquement que mes précédentes sorties. C’est la première course de la saison où j’ai du mal à finir.

« C’est très rare que les Europe se courent très vite » 

– Pensez-vous que votre chance est passée pour réaliser les minima olympiques (il est déjà qualifié pour les Championnats d’Europe) ?

Les minima c’était 3’35’’00, j’ai fait 3’35’’39 (à Rome le 2 juin). Donc le constat est là. Maintenant, je vais essayer de faire de bons Championnats d’Europe. Peut-être que j’aurai une bonne étoile. Mais bon, c’est très rare que les Europe se courent très vite. Du coup, on va y aller pour faire une médaille.

– Aviez-vous mis vos derniers espoirs dans le meeting de Nancy ?

Avant la course j’y croyais. J’y crois toujours un peu. Mais on sait très bien que l’été a toujours du mal à venir à Nancy. On savait que les conditions allaient être difficiles. C’est dommage, car je pense vraiment que j’ai les minima dans les jambes. Après, c’est la course, c’est la vie. On va se rebooster pour faire de beaux Championnats de France Elite et on ira aux Europe avec le couteau entre les dents.

« Il faut repartir un peu à l’entrainement »

– On peut dire que c’est à Rome que cela s’est joué.

J’ai clairement manqué le coche à Rome. Là-bas, tout était réuni. Ce soir (mardi 14 juin) à Nancy, je suis passé en 2’23-2’24 au 1 000 m, peut-être que j’ai du mal à finir quand ça passe plus vite. Parce qu’à Rome, je suis passé en 2’25-2’26 et je fais une seconde et demie de mieux à l’arrivée. C’est comme ça !

– Qu’est-ce qui vous a manqué ?

Je me sens bien, je n’ai pas eu de pépin physique. Après, c’est un peu dur de passer des grosses séances car tous les dix jours il y a une grosse course. Donc tu restes sur l’état de forme que tu as depuis début mai. Maintenant il faut repartir un peu à l’entrainement et se repréparer pour les Europe. »

 

Pour tout savoir sur le meeting de Nancy.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment