Solene Ndama

Solene Ndama est devenue championne d’Europe juniors du 100 m haies.


 

Belle journée pour la délégation française lors des Championnats d’Europe juniors à Grosseto (Italie). Avec trois médailles glanées dont l’or pour Solène Ndama et de nombreux qualifiés pour les finales de demain, les Français peuvent espérer battre leur bilan d’il y a deux ans.

Lukas Moutarde a été le premier éclair de la journée, celui qui a lancé les Bleus. Après avoir réalisé sa meilleure performance de la saison lors des qualifications, le jeune Français a fait nettement mieux en finale. En cinquième position avant son dernier essai après un concours autour des 72 m, Lukas Moutarde, comme lors des JO jeunes en 2014, a chipé la médaille de bronze sur son dernier jet en améliorant son record personnel avec un lancer à 74,22 m.

Ndama première Française en or

Le début d’une belle journée pour la délégation française. Elle avait survolé les séries et les demies du 100 m haies, Solène Ndama a récidivé en finale. En tête du début à la fin, la jeune hurdleuse a amélioré son record personnel en 13‘’15 (+0.1) pour venir glaner l’or. Sa coéquipière Sarah Koutouan a terminé , quant à elle, huitième en 14‘’05. Leur homologue masculin Léo El Achkar s’est classé septième de sa finale en 13‘’92 (vent nul).

Une moisson de médailles qui s’est prolongée avec le 3 000 m. Mathilde Sénéchal a réalisé une course parfaite et a empoché la médaille d’argent juste derrière la Suissesse Delia Sclabas (9’10‘’13). Partie prudemment au sein du peloton, la Française est revenue petit à petit sur chacune de ses adversaires pour couper la ligne dans un temps record de 9’20‘’05.

Par contre, la marche était trop haute pour les fondeuses sur 3 000 m steeple. Malgré une belle course Alexa Lemitre n’a pu tenir le rythme sur la fin et s’est classée sixième en 10’25‘’76 du 3 000 m steeple, alors que Jenipher Contois a pris la dixième place en 10’32‘’78. Sur 5 000 m, Ilyes Boum a pris la cinquième place (15’03‘’75) d’un course remportée par l’inévitable Norvégien Jakob Ingebrigtsen. Cependant, il ne réussira pas son pari fou (voir article) après sa huitième place sur 1 500 m, où il a chuté à l’entame du dernier tour.

Raffai craque en finale

Attendue pour l’or, Estelle Raffai s’est contentée de la cinquième place sur le 200 m.  Apparue facile en série, et déjà un peu plus en difficulté sur la fin de sa demi-finale, la jeune sprinteuse sélectionnée pour les Mondiaux de Londres n’a pu faire mieux qu’une cinquième place en finale (23‘’58, -1.0), peinant dans la ligne droite.

Cruelle finale aussi pour la lanceuse Mélissa Coquillas, qui n’a pas réussi un seul de ses lancers et n’a donc pas été classée. Elle détenait pourtant la quatrième meilleure performance des qualifications et pouvait prétendre au podium.

Sur 10 000 m marche, on retiendra la belle cinquième place de David Kuster (44’51‘’82), et la dixième place de Justin Bournier en 47’15‘’81.

La Team Tamgho impressionne

Les dernières qualifications avaient lieu aujourd’hui. La majeure partie des Français n’ont pas tremblé. Lors du concours de la longueur, Angelica Berriot a validé sa qualification directe pour la finale avec un record personnel en 6,20 m (+0.5). Au disque, Maxime Nallet a dû attendre les repêchages et l’avant-dernier strapontin pour la finale avec un jet à 53,33 m, chance que n’a pas eu Tom Reux, avec un jet à 52,42 m.

Impressionnants de facilité, les trois sauteurs entraînés par Teddy Tamgho se sont qualifiés dès leur premier essai pour la finale. Melvin Raffin a réalisé 16,73 m (-0.4), tandis que ses deux compères ont Martin Lamou et Quentin Mouyabi ont respectivement atterri à 16,34 m (+0.1) et 15,84 m (-0.3).

Wilfried Happio file en finale

Qualifications également pour les relais 4 x 400 m. Le relais féminin, composé de Lena Kandissounon, Kalyl Amaro, Marine Mignon et Iman Jean, s’est qualifié pour la finale avec un chrono de 3’39 »94 (3ème place). Chez les garçons, l’équipe composée de Lorenzo Omari, Lidji Mbaye, Fabrisio Saidy et Regis Durrheimer a elle aussi obtenu la troisième place et sa qualification en finale en 3’11 »54.

Enfin, les relais ont laissé place aux demi-finales du 400 m haies dans la session de l’après-midi. Le favori Wilfried Happio a géré sa course en terminant deuxième en 51 »50. Son coéquipier Charles Lego a vécu une course plus compliquée puisqu’il a fini en huitième position en 53 »12. Malgré un record personnel, Camille Seri ne s’est pas non plus qualifiée en terminant cinquième en 59 »25.

Les décathloniens toujours en course

A mi-chemin, les décathloniens français Ludovic Besson et Makenson Gletty sont toujours en pôle pour un podium. Le vice-champion du monde cadets il y a deux ans pointe provisoirement à la deuxième place avec 4 202 points, à 24 points du leader. Il a signé trois records personnels : sur 400 m (49 »67), au poids (16,68 m) et à la hauteur (1,99 m). Son coéquipier Makenson Gletty pointe lui à la sixième place avec 4 072 points, à 98 points du podium. Il a signé lui aussi un record personnel sur 400 m (49 »08). Le troisième Français engagé Axel Clément s’est malheureusement arrêté après une blessure aux muscles fessiers lors du lancer de poids.

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment