Wilfried Happio

Wilfried Happio a battu le record de France du 400 m haies juniors pour devenir champion d’Europe.

 

La délégation française a fini en trombe les Championnats d’Europe juniors de Grosseto avec notamment le succès attendu de Wilfried Happio sur le 400 m haies et la surprise Martin Lamou, qui a devancé le favori et son collègue d’entrainement, Melvin Raffin au triple saut.

Le dimanche des Championnats internationaux jeunes est toujours rempli de chances de médailles avec les nombreuses finales qui s’y déroulent. Grosseto 2017 n’a pas failli à cette règle avec huit médailles décrochées aujourd’hui par la délégation française. La plus belle fut remportée par Wilfried Happio sur 400 m haies. Meilleur temps des engagés, le Français en avait gardé tout au long de la compétition avant de lâcher les chevaux en finale. Auteur d’un cavalier seul du début à la fin, il s’est imposé en 49 »93, engrangeant par la même occasion le record de France que détenait Victor Coroller en 50 »13 (2015). Happio a d’ailleurs même pu profiter des derniers hectomètres pour savourer sa victoire. « J’ai relâché avant la ligne, je voulais vraiment profiter de ce moment, c’était un peu l’euphorie, a-t-il déclaré sur le site de la FFA. J’aurais pu aller encore plus vite mais je n’ai pas de regrets.« 

Lamou en or au triple saut

Mais ce n’était que la première médaille d’une longue série pour le clan français dans cette dernière journée des Championnats d’Europe juniors. Les sauteurs de la Team Tamgho nous ont offert une belle finale et ont décroché deux médailles. Attendu comme le messie, Melvin Raffin a vu son coéquipier d’entrainement Martin Lamou lui voler la vedette. Auteur d’un bond à 16,97 m (+0,7), Lamou a devancé l’Italien Andrea Dallavalle (16,87 m) et Raffin, finalement troisième avec un saut à 16,82 m (-0.4). Troisième laron coaché par Tamgho, Quentin Mouyabi se classait quatrième  avec un nouveau record personnel à la clé (16,40 m, +0.1), malgré une blessure ressentie au talon.

Doublé français sur le steeple

A peine le temps de savourer ce doublé français qu’un deuxième nous était offert par les deux steepleurs Alexis Phelut et Louis Gilavert, respectivement en argent (8’53 »73) et en bronze (8’57 »12). Partis tout deux avec le Norvégien Jakob Ingebrigtsen a mi-course, ils n’ont rien pu faire quand ce dernier a accéléré dans le dernier tour (8’50 »00). Le troisième Français engagé Tolga Camdeviren a fini à une belle place de finaliste (7e en 9’07 »71).

Le bronze revenait également au perchiste Romain Gavillon. Auteur d’un très bon concours, avec un saut à 5,35 m, le jeune Français devançait son compatriote Pierre Cottin (4e avec 5,25 m). Un concours qui était remporté par le prodige Armand Duplantis avec 5,65 m.

Besson au pied du podium

Une quatrième place que regrettera peut être Ludovic Besson. Encore sur le podium à deux épreuves de la fin, le jeune décathlonien a malheureusement été gêné par une blessure au coude lors de l’épreuve du javelot, qui lui a fait perdre beaucoup de points avant le 1 500 m final qui n’est pas son point fort. Malgré un beau concours, le Français a donc terminé au pied du podium avec tout de même un record personnel (7 823 pts). Autre décathlonien français engagé, Makenson Gletty a terminé, quant à lui, en neuvième position avec 7 515 pts. Pour rappel, Axel Clément avait été contraint à arrêter hier suite à une blessure aux muscles fessiers.

D’autres Français ont concouru en finale et réalisé de belles performances, sans toutefois remporter de médailles. Dans une finale partie sur un rythme extrêmement élevé, la demi-fondeuse Leïla Hadji a craqué sur la fin de son 1 500 m pour finir septième (4’22 »36). Même place à la longueur pour Angélica Berriot avec 6,22 (+0,3) alors que le lanceur de disque Maxime Nallet s’est classé dixième (52,91 m).

La France fait mieux qu’il y a deux ans

Et comme d’habitude, les Championnats se sont cloturaient par les relais, un exercice où la France amasse régulièrement des médailles. Le relais 4 x 100 m féminin, composée d’Eloïse De La Taille, Sarah Mingas, Estelle Raffaï et Marine Mignon a glané la médaille d’argent (44 »03), derrière les intouchables Allemandes, alors que leurs homologues masculins ont du se contenter de la cinquième place après un premier passage de témoin compliqué entre William Reppert et Melvin Raffin. Ryan Zézé et Abdoulaye Dramé complétant l’équipe (39 »88).

Enfin, sur les relais 4 x 400 m, l’équipe de France féminine (Lena Kandissounon, Kalyl Amaro, Marine Mignon – déjà présente sur le relais du 100 m – et Iman Jean) terminait à une belle cinquième place (3’34 »54) avant que les garçons emmenés par Happio ne glane l’argent sur l’ultime épreuve en 3’09 »04 avec Teo Andant, Lidji Mabaye et Fabrisio Saidy. Une douzième médaille qui venait clotûrer un beau bilan des Bleus pour ce championnat d’Europe juniors.

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment