Ilionis Guillaume

Ilionis Guillaume s’est qualifiée aisément pour la finale du triple saut.

 

La première journée des Championnats d’Europe juniors à Grosseto (Italie) a accouché de bonnes performances à l’image d’Ilionis Guillaume ou Lukas Moutarde. En revanche, ç’a été plus compliqué pour d’autres comme Yani Khelaf.

Les Championnats d’Europe juniors ont débuté sous un grand soleil aujourd’hui en Italie. Pas de première médaille française, mais de nombreux qualifiés pour les finales des prochains jours.

Guillaume et Moutarde faciles en qualifications

Il n’aura pas fallu plus de deux sauts à Ilionis Guillaume pour se qualifier pour la finale du triple saut. Après un triple bond à 12,84 m (+1.1), la championne de France de la discipline a obtenu sa qualification directe avec un essai mesuré à 13,27 m (+0.8). Sa coéquipière Marine Eyoum s’est également qualifiée en décrochant le dernier ticket pour la finale avec un saut à 12,45 m (+1.8).

Deux essais, c’est aussi ce qu’il a fallu à Lukas Moutarde pour se qualifier directement pour la finale et signer au passage sa meilleure performance de la saison. Avec un lancer à 72,52 m, l’athlète montre qu’il est bien venu ici pour gagner (voir article). Un beau concours de qualification qu’a également réalisé Yann Chaussinand en se qualifiant au marteau avec 70,88 m.

Autre athlète en forme, le sauteur Enzo Hodebar s’est qualifié pour la finale de la longueur avec à la clé un nouveau record personnel (7,59 m avec +1.3). C’est en revanche terminé pour le champion de France de la discipline Abdel Kader Mehdaoui (7,39 m avec +0.8).

Dramé en finale, record personnel pour Andant

Sur 100 m, Abdoulaye Dramé s’est qualifié pour la finale en terminant troisième de sa série (10‘’60, +0,3). Il aura fort à faire en finale face à l’Italien Filippo Tortu, chez lui en terre toscane, et qui a réalisé le meilleur temps des séries en 10‘’39. Son homologue féminine Sarah Mingas, qualifiée en demies, n’a pas réussi à se hisser en finale (4ème en 11‘’84, -1,2).

Sur le tour de piste, Téo Andant, parti très fort, a amélioré son record personnel (47‘’05) et se qualifie pour les demi-finales. Une discipline qui a bien réussi aux Françaises également avec les qualifications de Kalyl Amaro (1ère en 54‘’44) et de Lena Kandoussinon (54‘’40).

Ca passe pour Lemitre, Khelaf à la trappe

Du côté de demi-fond et en attendant l’entrée en lice demain du recordman de France juniors du 3 000 m steeple Louis Gilavert, c’est son homologue féminine Alexa Lemitre qui s’est illustrée en se qualifiant pour la finale en prenant la quatrième place en 10’21‘’09. Elle sera accompagnée de Jenipher Contois, sixième et repêchée au temps (10’30‘’56), au contraire de Marine Aubry, septième en 10’35‘’93.

Par contre, l’Euro s’arrête déjà pour Yani Khelaf. Attendu sur 1 500 m, le Français a vécu une fin de course compliquée aujourd’hui. Second à l’entrée de la dernière ligne droite, le champion de France de cross a finalement terminé huitième en 3’49‘’32. Il ne sera pas en finale, au contraire de Jakob Ingebrigtsen, facile vainqueur de sa série, qui a profité des 100 derniers mètres de sa course pour lever les bras et haranguer le public.

Pas de médaille sur 10 000 m marche féminin

Enfin, seule finale française du jour, le 10 000 m marche féminin a permis à Eloise Terrec de terminer à une place de finaliste (8e en 49’19‘’26) alors que Camille Aurrière s’est classée quatorzième en 50’51‘’30. Une finale qui  a été remportée par la Russe Yama Smerdova en 47’19‘’69.

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment