Rouguy Diallo

Rouguy Diallo décroche la médaille de bronze aux Championnats d’Europe espoirs.

 

Dans un concours du triple saut où trois Françaises étaient engagées, c’est finalement Rouguy Diallo qui décroche la médaille de bronze des Championnats d’Europe espoirs en signant sa meilleure performance de la saison.

Arrivée avec une meilleure performance en deçà de son record personnel (13,68 m contre 14,20 m), Rouguy Diallo ne se présentait pas favorite pour ces Championnats d’Europe espoirs, ce qui ne l’empêchait pas de rêver d’or.

Diallo toute proche des 14 m

Dans un concours dominé par la Roumaine Elena Panturoiu (médaillée d’or avec un saut à 14,27 m) et l’Espagnole Ana Peleteiro (médaille d’argent avec un saut à 14,19 m), la Française a dû s’employer pour aller chercher la médaille de bronze, signant sa meilleure performance de la saison dès son deuxième essai (13,98 m avec +0.2m/s) avant de récidiver le saut d’après mais cette fois-ci avec un vent beaucoup trop fort (13,99 m avec +3.7m/s). « Je suis déçue de ce résultat, concédait la nouvelle médaillée au micro de l’IAAF. J’étais venue pour l’or ».

Pas de médaille sur 100 m

Régulière autour des 14 m dans ce concours, Diallo termine juste devant sa compère de l’équipe de France, Yanis David, qui égale son record personnel sur son dernier essai (13,78 m avec +0.7m/s) alors que Maëva Phesor, troisième Française engagée, termine neuvième avec un bond à 13,41 m (-0.7m/s).

Esther Turpin devait également se satisfaire d’une quatrième place, arrachée au terme d’un heptathlon record pour elle (5 940 points), qui n’aura pas suffi pour décrocher une médaille. Cassandre Aguessy Thomas, bien partie, termine finalement 9ème à l’issue d’un 800 m compliqué. Elle se console avec elle aussi un nouveau record personnel (5 794 points). Diane Marie-Hardy termine quant à elle à la 14ème place avec 5 526 points.

Les médailles ne sont pas non plus tombées du côté du sprint Français, avec une double déception sur le 100 m. Apparue strappée à la cuisse suite à une douleur survenue hier, Floriane Gnafoua, bien partie, s’est vue obligée de stopper son effort au bout de 30 mètres. Son homologue masculin Marvin René est passé à côté de sa finale, terminant 8ème en 10’’44 (vent nul). « C’est de la pure déception. Rien ne s’est passé comme je le voulais, même si je me sentais bien avant le départ, concédait le sprinter sur athle.fr . Je ne veux même pas voir le ralenti. Il ne me reste plus que le relais ».

Axel Chapelle facile, les hurdleurs aussi

Du côté des qualifications, les Français ont tenu leurs rôles. Faisant figure de favori, Axel Chapelle a effectué une bonne mise en jambes en se qualifiant facilement pour la finale de la perche, après avoir passé 5,25 m. Matthieu Collet l’accompagnera en finale.

Même maîtrise pour les hurdleurs. Sur 110 m haies, Ludovic Payen (1er en 13’’72 après trois rappels) et Dylan Caty (2e en 13’’96) seront en finale, tout comme Laura Valette sur 100 m haies, deuxième de sa demi-finale (13 »38). Sur le tour de piste, Ludvy Vaillant, solide vainqueur de sa série en 50’’38, et son coéquipier Victor Coroller (2e en 51’’12), ont obtenu leurs places en demies. Toujours sur le 400 m haies mais chez les femmes, Julie Hounsinou (3ème en 58’’78) et Anais Seiller (4ème en 58’’59) ont rempli le même objectif.

Sur le 400 m plat cette fois, Déborah Sananes s’est qualifiée pour le tour suivant (2ème en 52’’96), tandis que Gilles Biron a terminé 6e en 46’’56 et n’est pas retenu en finale. Sur 200 m, Gautier Dautremer, en signant un nouveau record personnel (20’’74), s’est qualifié pour le tour suivant.

Sur le sautoir, Laura Salin-Eyike s’est qualifiée de justesse pour la finale (1,75 m), empochant le dernier ticket après une petite frayeur. Au marteau, Camille Sainte-Luce n’a eu besoin que de deux essais pour valider sa qualification (64,72 m).

Sur demi-fond, aucun Français ne sera représenté en finale sur 800 m après les 3èmes places respectives d’Aymeric Lusine (1’47’’92) et Nasredine Khatir (1’49’’92) dans leur série. Cependant, Anthony Pontier a obtenu le dernier ticket pour la finale du 3 000 m steeple (8’57’’26), en allant au bout de lui-même.

 

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment