Europe de cross 2017

Jimmy Gressier et Hugo Hay ont réussi le doublé chez les espoirs lors des Championnats d’Europe de cross 2017.

 

L’équipe de France de cross a décroché cinq médailles aujourd’hui aux Championnats d’Europe de cross grâce à ses équipes de jeunes hommes. Chez les espoirs, Jimmy Gressier et Hugo Hay ont réalisé un doublé magnifique (plus le titre par équipes), alors que dans la foulée de Louis Gilavert (3e), les juniors, double tenant du titre, se sont classés deuxièmes par équipes.

Finalement, le plus dur aujourd’hui lors des Championnats d’Europe de cross pour Jimmy Gressier et Hugo Hay, a été d’attendre dans un vent glacial les remises de médailles. Car pour le reste, les deux Français ont incarné parfaitement ce vent de fraicheur sur le cross national avec une insolente maitrise.

Génération 1997

Double tenante du titre continental chez les juniors, cette génération née en 1997 avait le triplé en tête malgré le changement de catégorie. Et avec l’apport de Alexis Miellet et Emmanuel Roudolff-Lévisse (nés en 1995), cette équipe avait fière allure. Et il faut dire que le tour de force a été impressionnant. Toujours placés dans le groupe de tête, les Bleus ont sorti les crocs dans le dernier kilomètre, et pas grand monde n’a suivi avec un tir très groupé (1e, 2e, 4e). « On a démonté le classement par équipe, ça montre qu’on est fort, lâchait un Hugo Hay héroïque aujourd’hui. On était quatre athlètes de première année. Ils jouent tous au bluff en fait, il faut qu’on se mette ça dans la tête. » 

Une prise de conscience et de confiance qui traine dans ce groupe de potes depuis plusieurs saisons, et évidemment, la passion s’est transmise chez les plus jeunes. A voir un Yani Khelaf, criant sa rage de déception après avoir fini quatrième chez les juniors, on comprend que ces garçons sont programmés pour aller loin. A l’image d’un Louis Gilavert qui décroche sa deuxième médaille individuel aux Europe après déjà une médaille de bronze cet été sur steeple. « J’ai deux médailles mais elles ont une drôle de couleurs, avouait Gilavert. Je vais continuer à m’entraîner et ces gars là je vais les battre un jour. »

Aider les filles à progresser

Une faim de tout croquer qui a même inspiré Hassan Chahdi, courageux quatrième chez les seniors et qui a déjà passé les lauriers continentaux chez les jeunes. « Il y a une belle équipe de jeunes qui donne envie. »

Il reste maintenant que cette envie, cet élan, se déplace chez les filles, pour que le rendement final des Bleus soit plus complet. « On a eu les meilleurs résultats dans les catégories où on espérait avoir les bons résultats, analyse Jean-François Pontier, le sélectionneur national. Ce ne sont pas des surprises. Le seul bémol c’est que ce résultat n’est que sur deux catégories et uniquement chez les garçons. On aimerait avoir cinq médailles dans cinq catégories. Il faut trouver des solutions pour nos filles, pour qu’elles s’entrainent plus, qu’elles s’investissent plus, qu’on puisse espérer obtenir des résultats dans les années qui viennent. »

Ce n’est que le début

Chez les espoirs garçons, l’hégémonie devrait se prolonger avec la montée de Khelaf et Gilavert et les quatre larrons (Gressier, Hay, El Bouajaji et Palcau) qui passeront espoirs 2 en janvier. « J’espère qu’on gagnera encore une quatrième fois, une cinquième fois !», lance Gressier. Pour le reste, et notamment chez les filles, le vivier semble intéressant avec notamment Mathilde Sénéchal, septième aujourd’hui chez les juniors. Mais maintenant il faut que la folie dégagée par les juniors et espoirs hommes se propagent partout.

Et à la vue de l’envahissement de l’aire de protocole par toute l’équipe de France lors de la remise des médailles d’or aux espoirs, on peut supposer que l’envie des autres d’entendre cette Marseillaise s’est décuplée. De quoi laisser planer un vent d’espoir sur cette équipe de France de cross.

A lire également

Chahdi et l’équipe au pied du podium

Le doublé pour Jimmy Gressier et Hugo Hay

Louis Gilavert en bronze

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment