Floria Gueï

Floria Gueï a été dans un premier temps disqualifiée avant d’être repêchée pour les demi-finales du 400 m (photo archive, meeting Metz 2017)

 

Alors que quasiment tous les Français engagés ce matin aux Championnats d’Europe indoor de Belgrade se sont qualifiés pour les tours suivants, la spécialiste du 400 m Floria Gueï a failli être la seule à s’arrêter là. Un temps disqualifiée, la vice-championne d’Europe du 400 m a finalement été repêchée.

Alors que sa série devait être une formalité, Floria Gueï s’est fait une grosse frayeur. Deux même ! En effet, après un départ groupé dans sa série 5, la Française a été prise dans une bousculade à la cloche ce qui entraina la chute de la Tchèque Denisa Rosolova. Obligée de sauter au-dessus de son adversaire, Gueï a dans un premier temps évité la chute avant de remporter sa série en 53’’76. Mais très vite, son nom est apparu sur le panneau de la salle avec les initiales « DQ », signifiant que ses Championnats étaient déjà finis, les officiels jugeant qu’elle était à l’initiative de la chute. Et alors que la Fédération française faisait appel, les images montraient que Gueï avait un peu joué des épaules mais que c’était l’Irlandaise Phil Healy qui avait touché avec son pied la Tchèque entrainant sa chute.

Une bousculade qui aurait pu coûter cher

Finalement, Gueï se voyait requalifiée pour les demi-finales rejoignant par la même occasion ses deux camarades Deborah Sananes (2e de sa série en 53’’98) et Agnès Raharolahy (3e de sa série en 53’’88 et repêchée au temps).

Des demi-finales que leurs homologues du 400 m verront également puisque Thomas Jordier et Yoann Décimus se sont qualifiés pour le tour suivant. Dans un premier temps éliminé après sa troisième place dans la série 3 en 47’’25, Décimus a profité des disqualifications de Luka Janezic et Mario Lambrughi dans la série 5 pour intégrer les demi-finales. Une série 5, où, initialement quatrième, Thomas Jordier a récupéré la deuxième place (46’’97).

La déception Assani-Issouf

Le 100 % des Français s’est prolongé sur le 800 m où Clarisse Moh, impériale dans sa série (1e en 2’04’’76) s’est qualifiée pour les demi-finales, tout comme Paul Renaudie, repêché au temps après sa troisième position en 1’48’’63. «C’est un gros kiff, lâchait Renaudie au micro de la FFA. Je suis content car j’ai été acteur de la course. » « C’est important de gagner sa série, ajoutait Clarisse Moh. Cela me met en confiance pour la suite. Je vais pouvoir me faire plaisir. »

Un plaisir qui était visible sur le visage de Jessica Cerival. Avec un jet à 17,76 m (meilleure performance de sa saison), l’athlète de l’EFCVO s’est qualifiée pour la finale du lancer de poids.

Une finale que ne verra pas Jeanine Assani-Issouf au triple saut. Seulement neuvième du concours de qualification avec 13,94 m, la Française a  échoué aux portes de la finale comme cela avait été déjà le cas lors des deux derniers grands championnats l’été dernier. Dommage, puisque le potentiel de la Limougeaude pouvait lui faire viser une médaille.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment