Yanis David

Yanis David est devenue championne d’Europe espoirs de la longueur.


 

La dernière journée des Championnats d’Europe espoirs a permis à la délégation française de décrocher six nouvelles médailles pour atteindre le nombre de 13, soit le meilleur total d’une délégation bleue dans un championnat continental espoirs. 

Bydgoszcz réussit à Yanis Davis. Déjà sacrée championne du monde juniors l’année dernière dans la ville Polonaise, la Gouadeloupéenne a remporté aujourd’hui la finale des Championnats d’Europe espoirs avec un bond à 6,56m (+0,1 m/s), synonyme de record personnel, arraché au dernier essai (ancien record 6,48 m). « Je ne m’attendais pas du tout à prendre le titre à la longueur, lâchait-elle à Athle.fr. Tant que je gagne une médaille d’or, ça me va ! La veille des qualifications de la longueur, j’ai hésité à sauter mais j’ai pris la décision d’y aller. J’ai dit à mon coach : « Je vais faire la compétition en y mettant toute mes forces. » »  Rougui Sow terminait, quant à elle, au pied du podium avec 6,46 m (+0,4) réalisé par deux fois lors du concours.

Bordier marche bronzé

Dans la matinée, Gabriel Bordier avait apporté la première médaille de la journée en décrochant le bronze au terme d’un 20 km marche accroché jusqu’au bout avec le Turc Salih Korkmaz. Il retranchait près de 50’’ à son record personnel pour terminer en 1h23’’03, à quatre secondes du record de France espoirs. « Je voulais partir prudemment compte tenu de la chaleur, et je me suis retrouvé dans le groupe de tête vers le huitième ou neuvième kilomètre, expliquait Bordier au micro de Athle.fr. Et après, j’ai suivi… On vise toujours une médaille, il ne faut pas se limiter dans ses ambitions, mais j’étais dixième aux bilans. Je suis à moins de cinq secondes du record de France, c’est fou ! » L’or revenait à l’Espagnol Diego Garcia en 1h22’28 et l’argent à l’Allemand Karl Junghannss, revenu de loin pour terminer en 1h22’51. Jean Blancheteau prend quant à lui la huitième place de la course en 1h25’09 ».

Ludvy Vaillant se paraît dans l’après-midi du même métal. Dans une course remportée par le Norvégien Karsten Warholm dans l’explosif chrono de 48’’37 (CR) le Français terminait troisième en 49’’31, s’approchant à un centième des minima pour Londres. « Je suis quand même un peu déçu parce que je rate les minima pour un centième pour Londres. C’est un peu dommage mais la médaille est là, et c’est l’essentiel, concédait le Français. Je ne respecte pas mon schéma de course, comme hier et avant hier. La médaille, c’est l’aboutissement d’un cycle de travail, surtout en catégories jeunes. C’est très important. » Les minima mondiaux, Victor Coroller les a réalisé hier (voir article), mais n’a pas réitéré sa performance aujourd’hui, échouant au pied du podium en 49’’96.

Doublé pour Vaillant

Néanmoins, les deux hommes participaient à la médaille de bronze récoltée en fin de journée par le relais 4×400 m en compagnie de Gilles Biron et Etienne Merville. A la bagarre tout au long de la course pour le podium les Français terminaient troisième en 3’05’’24 derrière les Anglais et les Polonais. Des relais qui rapportait également une autre médaille à la France puisque le 4×100 m emmené par Maroussia Paré, Cynthia Leduc, Fanny Peltier et Amandine Brossier décrochait l’argent en 44’’06.

Enfin, attendu en or, Axel Chapelle ne pouvait pas faire mieux que deuxième derrière le Belge Ben Broeders.  Le Français a été battu aux essais à 5,60 m, après avoir franchi cette barre au deuxième essai. Derrière lui, Mathieu Collet prenait la quatrième place avec 5,50 m.

Une nouvelle médaille d’argent qui portait le total de médailles à treize pour la délégation française, repartant de Bydgoszcz avec son meilleur total.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment