Emilie Menuet

Emilie Menuet a battu le record de France du 5 000 m marche ce week-end à Blois.

 

Quelques heures après avoir établi le nouveau record de France du 5 000 m Marche (21’26’’05) lors du meeting national de Blois, Emilie Menuet est revenue sur sa performance, et évoque ses objectifs pour les Championnats du Monde de Londres.

 Emilie, vous attendiez-vous à battre le record de France du 5 000 m lors du meeting de Blois hier soir ?

« Non, je ne m’y attendais pas. Depuis deux semaines, j’avais un programme d’entrainement moins chargé. Je suis venue ici (à Blois) en pensant vraiment ne pas être bien, et finalement j’ai eu du jus comme on dit. La Tunisienne (Chahineze Nasri, 1èreen 21’23’’85) m’a beaucoup aidée. Je ne voulais pas me faire distancer. Il y a eu un gros esprit de compétition.

« Ce record me remotive »

Tous ces encouragements autour de la piste ont dû vous booster ?

C’est le top de battre un record de France sur la piste où je m’entraîne depuis que j’ai dix ans ! Je suis extrêmement contente. Il y avait ma famille, mes amis, les membres du club, des personnes de la ville. C’est aussi une façon de les remercier pour m’avoir supportée tout au long de la course. Je suis contente de l’avoir réalisé ici.

Surtout que vous n’étiez pas spécialement en forme depuis quelques temps.

C’est vrai, j’ai eu une période difficile. Le 20 km Marche de la Coupe d’Europe à Podebrady (République Tchèque) le mois dernier m’a demandé des efforts violents, ç’a été difficile de récupérer. Deux semaines après, lors du 20km Marche de La Corogne (Espagne), j’ai abandonné au bout de 10 km, même si l’allure n’était pas catastrophique. Je ne voulais pas créer plus de fatigue. Depuis, j’ai eu un petit coup de mou au niveau des entrainements, mais ce record me remotive. Je me dis : « c’est bon, j’ai battu mon record, la forme revient ! »

« Ca va être une grosse préparation pour Londres »

Cela annonce que du bon pour vos prochains objectifs dont les Championnats de France, et surtout les Championnats du Monde.

Je ne prépare pas spécialement les France Elite, c’est seulement un 5 000 m Marche. C’est bien de rester dans l’ambiance des compétitions avec toutes les épreuves réunies. Il fait partie de la préparation pour les Championnats du Monde à Londres. Je veux arriver là-bas à 100%, aussi bien sur le plan physique que mental. Quand on fait des 20km Marche depuis assez peu de temps, une fois un terminé, on n’a pas envie d’en refaire un autre tout de suite (rires).

Quelle va être votre programmation jusqu’aux Championnats du Monde de Londres ?

J’ai fait une pause la semaine dernière. La semaine qui arrive sera une semaine d’entrainement classique avant de partir en stage à Font-Romeu (Pyrénées) pendant quatre semaines. Ca va être une grosse préparation pour arriver à Londres avec l’envie. Ça va être deux mois pour bien se régénérer.

« Me rapprocher des 1h30 est mon objectif »

Quel sera votre objectif à Londres ?

J’aimerais bien finir dans les seize premières. J’avais fait 13ème aux Jeux Olympiques à Rio de façon inespérée. Cette fois, ce serait l’aboutissement d’une grosse année de travail. Qui plus est en améliorant mon record personnel (1h31’38), et pourquoi pas le record de France (1h31’15). Après on verra selon les conditions, mais effectivement le record personnel reste l’objectif.

C’est vrai qu’après avoir acquis les records de France du 3 000 m Marche en salle et du 5 000 m Marche, vous devez avoir celui du 20 km route en tête ?

C’est dans un coin de ma tête. Je sais que je devrais arriver à le battre. A l’entrainement, j’ai le niveau pour. Après, il faut trouver la course avec les meilleures conditions possibles. Il faut que je sois dans ma meilleure forme. Je dois réussir à être régulière et ne pas partir trop vite sur les allures. Je l’ai souvent répété ces derniers temps, me rapprocher des 1h30, c’est mon objectif ! Pour toutes les prochaines compétitions, que ce soit à Londres ou non. Mais avec tous les efforts fournis à l’entrainement cette année, mon objectif est que ça passe à Londres. »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment