Eloyse Lesueur

Eloyse Lesueur n’a terminé que troisième de la longueur lors des Championnats de France Elite.

 

Seulement troisième des Championnats de France Elite à la longueur (victoire pour Haoua Kessely avec  6,41 m) avec un saut loin de ses standards habituels (6,34 m), Eloyse Lesueur reste confiante en vue des grandes échéances internationales, malgré le retard accumulé à cause d’une blessure. Réactions.

– Track and Life : Eloyse, vous devez forcément être déçue de cette troisième place ?

« C’est forcément très frustrant car cela ne reflète pas du tout ce qu’on a travaillé ces dernières semaines à l’entrainement. Ce n’est pas pour autant que je ne suis pas confiante. La performance en elle-même, on peut se dire : “oula elle est complètement dans les choux“. Mais je sais très bien que je n’ai pas ça dans les jambes, que j’ai beaucoup plus.

« Je sais ce que je vaux » 

– Vous n’aviez plus sauté depuis le 8 mai aux Interclubs à cause d’une blessure. La reprise lors de ces Championnats de France n’a pas été trop compliquée à gérer ?

J’ai quand même besoin de repères et de sauter un peu. En tout cas ce concours m’a permis d’être en jambe, de ne pas sauter avec une douleur que je craignais avoir sur les précédents concours. J’ai préféré annuler mes autres sorties. C’est une rentrée un peu tardive et plus que moyenne. Mais sincèrement, je ne m’inquiète pas. Je sais ce que je vaux.

– Qu’est-ce qui vous a manqué aujourd’hui ?

J’ai eu des difficultés techniques. Ce sont des choses à mettre en place. C’est la difficulté du saut en longueur. On a travaillé beaucoup de choses. Il y en a qui se sont mises en place même si cela ne s’est pas encore vu sur les résultats. Je vais pourvoir m’exprimer sur les prochaines compétitions et faire ce qu’il y a à faire.

« Pouvoir enfin m’exprimer » 

– Il ne vous reste plus beaucoup de temps pour réaliser les minima olympiques.

Soit je m’arrache les cheveux en me disant merde, soit je le prends autrement. Ce n’est pas ce qui me fait peur. Il ne faut pas s’arrêter sur la performance. Il faut essayer de regarder les sauts et ce qu’ils ont donné et regarder la globalité de ce que j’ai fait. Là, en sortant, ce sera une bonne récup, une muscu, de l’aérobie et on va chercher les meetings et les compétitions qui me permettront de me qualifier. J’ai hâte de pouvoir enfin sauter sans me chercher. »

Sow surprend Danois
La première journée des Championnats de France Elite a permis à Alice Rocquain (16’20’’28) de remporter le titre sur le 5 000 m devant l’espoir Lucie Picard (16’28’’52). Egalement en demi-fond, à noter la belle victoire de Aissë Sow (9’54’’18) devant Maëva Danois (9’54’’36) sur 3 000 m steeple. Sur les lancers, victoire logique pour Mathilde Andraud au javelot (54,05 m), alors que son homologue Killian Durechou a dû attendre son dernier essai pour remporter le titre (75,35 m). A noter également le titre pour Lolassonn Djouhan au disque (60,81 m).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment