cross de sélection

Djilali Bedrani a remporté les Championnats du monde militaire.

 

Le Français Djilali Bedrani a remporté le cross court des Championnats du monde militaires ce matin en Hongrie. Alors que les femmes se sont imposées par équipes.

L’équipe de France militaire de cross se savait armée avant ces Championnats du monde qui se déroulaient en Hongrie. Avec plusieurs athlètes habitués à l’équipe de France fédérale, la délégation avait fière allure avec notamment les internationaux Yohan Durand, Yoann Kowal ou Hassan Chahdi.

Bedrani prépare le 10 km

Mais finalement, la surprise est venu d’un autre tricolore. Le spécialiste du 3 000 m steeple Djilali Bedrani s’est en effet imposé sur le cross court à la surprise générale. Dans un groupe de quatre jusqu’à mi-course, notamment en compagnie de l’autre spécialiste du steeple Yoann Kowal, Bedrani a accéléré progressivement pour s’échapper seul en tête. Et malgré le retour des Algériens (Aboud et Bouchicha) sur la fin, le Français en avait gardé pour s’imposer (13’28 contre 13’33). « L’objectif de l’hiver c’est le 10 km et non les cross, explique son entraineur Sébastien Gamel. Mais il se devait d’être présent pour son employeur à ces championnats. Il a accéléré à mi-course et il semblait vraiment bien. C’est de bon augure pour la suite de la saison. »

Derrière Bedrani, Yoann Kowal terminait septième (en 13’51) juste devant Quentin Cau (12e), ce qui permet à la France de rafler l’argent par équipes derrière l’Algérie.

Chahdi sixième et malade

Une médaille d’argent que les hommes du long ont également remportée. Bien emmené par le Kenyan Stephen Ogari (mais militaire pour la France puisqu’il est militaire à Aubagne) qui a terminé troisième (en 35’22 derrière l’Algérien Ali Guerine en 35’11), les Bleus ont fait bonne figure avec la sixième place d’Hassan Chahdi (35’39), pourtant malade, la neuvième place de Yohan Durand (36’05) et la onzième place de James Theuri (36’17).

Chez les femmes, seul le cross court était au programme. Derrière la Roumaine Roxana Birca (1ere en 15’29), c’est Samira Mezeghrane-Saad qui a terminé première Française en s’emparant de la quatrième place (16’00) juste devant Sophie Duarte (5e en 16’01) et Chadia Boumahdi (12e en 16’30). Un belle densité qui a permis aux Françaises de remporter le titre par équipes juste devant la Pologne.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment