Diamond League

Si elle veut remporter la Diamond League 2017, Ruth Jebet devra s’imposer sur le 3 000 m steeple du meeting de Zurich.

 

Le règlement de la Diamond League 2017 n’aura rien à voir avec celui des années précédentes puisque seuls les vainqueurs des finales remporteront le titre de champion de l’IAAF Diamond League.

Depuis plusieurs années, l’IAAF cherche à trouver un concept pouvant attirer les meilleurs athlètes, tout en garantissant du spectacle et de l’enjeu. La dernière réforme pondue par les équipes du président Sebastian Coe devrait aller dans ce sens. En effet, fini les points cumulés – ceux des finales comptant double – pour remporter la Diamond League (32 épreuves). Dorénavant, les douze premiers meetings de la saison (Doha, Shanghai, Eugene, Rome, Oslo, Stockholm, Paris, Lausanne, Londres, Rabat, Monaco et Birmingham) permettront aux athlètes de cumuler des points afin de se qualifier pour les finales qui auront lieu aux meetings de Zurich et Bruxelles (selon le programme des épreuves).

Des finales dignes des grands championnats

Mais alors que celui ou celle qui avait cumulé le plus de points en 2016, remportait la Diamond League, même s’il (ou elle) n’avait pas gagné la finale, cette année, seuls les vainqueurs de la dernière épreuve seront titrés « champion de l’IAAF Diamond League ». « Après sept saisons qui ont fait de l’IAAF Diamond League un circuit de premier plan, il est important d’évaluer son impact et de construire son avenir, a expliqué le président Sebastian Coe. Ces décisions sont une première étape pour accroître l’attractivité de ce circuit. »

De quoi laisser planer un grand suspense sur les meetings de Zurich et Bruxelles qui seront de vraies finales, à l’image de celles qu’on peut retrouver lors des grands championnats. D’ailleurs, en plus du prestige, les vainqueurs des finales remporteront un chèque de 50 000 dollars contre seulement 10 000 dollars, pour celui ou celle qui s’imposera lors d’une autre étape du circuit.

Programme de la Diamond League 2017

Doha : 5 mai / Shanghai : 13 mai / Eugene : 27 mai / Rome : 8 juin / Oslo : 15 juin / Stockholm : 18 juin / Paris : 1 juillet / Lausanne : 6 juillet / Londres : 9 juillet / Rabat : 16 juillet / Monaco : 21 juillet / Birmingham : 20 août.

Finales : Zurich : 24 août / Bruxelles : 1 septembre.

Retour à six essais pour les sauts
Alors que cette saison, les concurrents dans les épreuves de sauts n’avaient  que trois essais, puis trois autres supplémentaires seulement pour les quatre premiers, cette année, tous les concurrents auront six tentatives.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment