Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier a été éliminée dès les qualifications du lancer du marteau.

 

La médaillée de bronze des derniers Championnats du monde du lancer de marteau a quitté dès les qualifications les Championnats d’Europe d’Amsterdam, après trois essais mordus.

– Track and Life : Alexandra, que s’est-il passé ?

« J’ai pourtant fait un très bon échauffement. Mais j’avais de la peur, de l’appréhension. Je savais que c’allait être dur, mais à ce point-là… Le premier essai, je le mords car il y avait le départ du 100 m et j’ai voulu lancer vite. Et dans la précipitation, on ne réfléchit pas à comment on lance. J’ai perdu un jet connement. Sur le deuxième, il ne manquait pas grand-chose.

« La médaille était largement à ma portée »

– On imagine que c’est une énorme déception.

La médaille était largement à ma portée. Avec 72,50 m il y avait la médaille. Il y avait quelque chose à jouer. J’ai l’impression de revoir le même dénouement qu’en 2013 avec les trois 0 aux Europe Espoirs. Peut-être qu’inconsciemment, j’ai l’impression de retourner trois ans en arrière. Mais à cette époque-là, je n’étais pas médaillée mondiale et je n’étais pas qualifiée pour les JO. Là, la claque est d’autant plus importante.

– Avez-vous des explications ?

Il y aura des choses à discuter, à voir. Je n’ai pas encore coupé le cordon avec mes parents. Je les cherche encore du regard dans les tribunes, je cherche leur approbation. On va faire un débriefing avec Gilles (Dupray, son entraineur) et je vais en prendre plein la tronche.

« Dans la tête ça fait mal »

– Est-ce à l’image de votre saison où vous avez eu du mal à trouver vos marques ?

L’année a été compliquée. Dans ma tête, je m’étais dit, “ça se trouve je vais prendre une claque“. J’ai pris une claque. Et dans la tête ça fait mal. Il faut savoir rebondir. Mais autant que ce soit maintenant que plus tard. La frustration est normale. Si je n’étais pas déçue, il y aurait un problème. Maintenant, direction les Jeux olympiques. »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment