DSC_0974

Clémence Calvin, championne de France de cross long en 2013, sera au départ.

 

L’un des derniers monuments français du cross se déroule ce week-end du côté du Mans. Petit tour d’horizon des forces en présence avec le nouveau responsable du plateau Dominique Chauvelier.

Comme sur la plupart des courses dotées de primes, le peloton sera vite coupé en deux dimanche lors des courses AS du 35e cross Ouest-France. En effet, une armada africaine est attendue, que ce soit chez les garçons ou chez les filles, pour venir rafler les primes intéressantes (39 730 euros de primes réparties sur les deux courses dont un classement Français). « Chez les femmes nous aurons Letesenbet Gidey, la Championne du monde juniors de cross en titre ainsi que sa dauphine Dida Dera, avance Dominique Chauvelier, le responsable du plateau. On a beaucoup de jeunes femmes nées en 98, 97. Ce sont les futures grandes de ce sport. Par contre, le plateau sera exclusivement composé d’Ethiopiennes. Il n’y aura pas de Kényanes au départ. »

A l’inverse, chez les hommes, en l’absence du vainqueur de la saison passée, Aweke Ayalew Ymer, la délégation kényane partira favorite pour la victoire, avec Alfred Ngeno, le dernier vainqueur du cross de l’Acier et Geofry Kipkirui, vice-champion du monde juniors de cross en titre.

Sans Durand ni Bommier

Dans ce contexte ultra relevé, les Français auront fort à faire pour décrocher des places d’honneur. En l’absence de dernières minutes de Yohan Durand, récent vainqueur de la Prom’Classic de Nice (28’56) et forfait pour une contracture au mollet, le flambeau tricolore devait revenir à Timothée Bommier. Douxième des derniers Championnats d’Europe, le Clermontois était en effet attendu au Mans par les organisateurs, alors qu’il n’a jamais vraiment envisagé de courir.  « Je me suis effectivement posé la question (de participer), avoue Bommier. Mais j’ai rapidement décidé de couper pour préparer le marathon de Paris. » Une incompréhension entre les représentants du coureur et l’organisation qui se solde par une course sans membres de l’équipe de France de cross, vice-championne d’Europe.

Yassine Mandour, champion de France de la spécialité en 2013 hérite donc du statut de favori tout comme les spécialistes des labours Romain Courcières et Freddy Guimard.

Chez les femmes, les espoirs reposeront sur Clémence Calvin. Tout juste rentrée du stage de l’équipe de France en Afrique du Sud, la récente septième des Europe de cross devra bien gérer le choc thermique entre les 40 degrés africains et les gelées annoncées dimanche. Meilleure française en 2015 (5e) sur le parcours du Bois de l’Epau, Claire Perraux sera présente, tout comme Aurore Guérin ainsi que la taulière Christine Bardelle.

Chauvelier gère le plateau
Responsable du plateau pour la première fois en remplacement de Max Fougery, Dominique Chauvelier a fait appel au manager René Auguin pour l’aider à composer les pelotons. « C’est René Auguin qui a organisé la venue des athlètes étrangers avec leurs managers. De mon côté, j’ai fait un peu le tri avec tous les appels que j’ai reçus. Beaucoup de gens font des demandes pour obtenir une nuit d’hôtel et se faire rembourser leurs frais alors qu’ils n’ont pas le niveau. Je n’ai donc traité qu’avec des gens assermentés. En plus, j’ai dû économiser de l’argent sur les budgets des primes. Il n’y a pas de primes d’engagement contrairement à une époque. »

Programme : – Course AS Femmes : 15h05 avec notamment les Françaises : Clémence Calvin, Claire Perraux, Martha Komu, Christine Bardelle, Aurore Guérin, Carmen Oliveras et Elodie Navarro.

– Course AS Hommes à 15h45 avec notamment les Français : Yassine Mandour, Driss El Himer, Freddy Guimard, Romain Courcières, Mehdi Akaouch, Anouar Assila, Mickaël Gras, James Theuri et Yosi Goasdoué.

Plus d’informations sur le site du cross Ouest-France.

Photo de Une : Championnats de France de cross à Lignières-en-Berry (2013).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment