cross de sélection

Même s’il n’est pas encore certain d’aller aux Europe, Morhad Amdouni sera le grand favori du cross de sélection d’Allonnes.

Avec les absences de Chahdi, Carvalho et Durand à Allonnes, la course de sélection pour les Championnats d’Europe de cross-country semble plus ouverte que jamais. Track and Life vous livre ses pronostics pour l’attribution des quatre tickets gagnants.

C’est peut-être l’année où le suspense sera le plus grand. En l’absence du double champion de France de cross en titre, Hassan Chahdi, qui sera au départ ce dimanche du semi-marathon de Boulogne-Billancourt, les cartes pour les quatre strapontins européens vont être redistribuées. Grand favori à la vue de son début de saison (victoire au 10 et 20 km de Paris) et à son passif de crossman (champion d’Europe juniors et 5e en seniors en 2010), Morhad Amdouni sera au départ du cross d’Allonnes. Mais comme il nous l’avouait il y a un mois, il n’est pas forcément favorable à un voyage en Sardaigne (voir article complet). « L’année dernière je n’ai pas pu faire de préparation physique en début de saison avec les Europe de cross et ça m’a coûté cher cet été. » Il reste néanmoins le favori de la course.

Vincent Luis moins en forme qu’au Mans

Derrière, deux noms ressortent du lot. Solide depuis deux saisons au niveau international (10e en 2014 et 12e en 2015 des Europe de cross), Timothée Bommier possède l’expérience des sélections. Avec lui, nous ajoutons, Mickaël Gras, en grande forme en ce début de saison (29’03 au 10 km de Montereau le 22 octobre et 29’28 à celui d’Alès le 13 novembre) et toujours très à l’aise dans les labours (4e des derniers France de cross).

D’ailleurs au Mans, le nouvel athlète de l’Alès Cevennes Athlétisme avait été devancé par le triathlète Vincent Luis (2e). Ce dernier, qui a décidé de se consacrer un peu plus à l’athlétisme cette année (voir article), découvrira dimanche les cross de sélection. Mais surtout, il n’est pas dans la même forme qu’au mois de mars. Septième du triathlon à Rio (18 août), le Rémois n’a repris l’entrainement que depuis sept semaines, après avoir notamment dû soigner une infection pulmonaire contractée aux Jeux.

Djilali Bedrani a la cote

La surprise pourrait venir du steepleur Djilali Bedrani. En grande forme actuellement et auteur d’une belle saison 2016 (sélectionné aux Europe d’Amsterdam sur 3 000 m steeple avec 8’28’’34), le protégé de Sébastien Gamel avait terminé cinquième l’année dernière en espoir et pourrait enchaîner cette année avec une sélection chez les A.

cross de sélection

En pleine progression depuis un an, Djilali Bedrani pourrait venir troubler la hiérarchie.

 

Belle cote également pour le marathonien Benjamin Malaty qui souhaite renouer aves ses premiers amours (voir article) et le miler Bryan Cantero qui aime beaucoup le tracé d’Allonnes mais qui pourrait payer son escapade à la Réunion pour l’Ekiden de Saint-Benoît.

Ensuite, ils sont une multitude à courir après leur première sélection en équipe de France de cross-country avec notamment le duathlète Benjamin Choquert (vainqueur du cross d’Arnay-le-Duc), Mehdi Akaouch (vainqueur du cross de Louviers) où les routiers Romain Courcières et Freddy Guimard.

Sélectionné en 2015, Romain Collenot-Spriet prendra plutôt cette course « comme un test » et privilégie des distances plus courtes cet hiver. Enfin, Paul Lalire, champion de France de marathon en septembre a « eu du mal à remettre la machine en route » et ne devrait pas jouer les premiers rôles alors que Nouredine Smail, pourtant présent en stage au Portugal à la Toussaint, ne signera pas son retour de blessure dans la Sarthe.

Chance de figurer dans les quatre premiers : Amdouni (90 %), Gras (75 %), Bommier (60 %), Bedrani (30 %), Luis (20%), Malaty (20%), Choquert (10 %).
Carvalho et Durand à Gujan
Les deux meilleurs Français des derniers Championnats d’Europe de cross ne seront pas de la partie ce dimanche à Allonnes. En effet, Florian Carvalho (6e à Hyères) et Yohan Durand (8e) ont décidé de s’aligner le même jour au cross du Sud-Ouest à Gujan-Mestras, s’éloignant d’eux-mêmes de la sélection. Néanmoins, les deux internationaux pourraient profiter des deux places réservées par la DTN pour compléter l’équipe de France (4+2). Déçu par sa saison estivale 2016, Carvalho ne souhaite d’ailleurs pas forcément rejoindre la Sardaigne. « En fonction des sensations, je me déciderai si je participe ou non aux Europe », nous avait-il livré. Même constat pour Durand, malade il y a une semaine, et qui veut avant tout voir où il en est, avant de sûrement recourir au cross de l’Acier dans une semaine.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment