Cross de l'Acier

Le parcours de la 28e édition du cross de l’Acier passera par les douves du Fort des Dunes.

 

Pour sa 28e édition, le cross de l’Acier va connaître quelques modifications au niveau de son parcours avec pour la première fois des passages dans le Fort des Dunes de Leffrinckoucke.

Voilà peut-être le premier exploit du cross de l’Acier 2017. Alors que pendant longtemps l’idée de courir au sein du Fort des Dunes ne se posait même pas, la Ligue des Hauts-de-France d’athlétisme va tenter le pari cette saison. En effet, alors qu’il contournait la bâtisse militaire depuis des années, le parcours du cross va pénétrer sur quelques portions au sein du Fort. « On aura la chance cette année de traverser en partie le Fort en passant par les douves et les arcades qui protégeaient l’enceinte, explique Jean-Pierre Watelle, directeur de la Ligue des Hauts-de-France d’athlétisme, organisateur de l’événement. Surtout, il y aura ce passage dans les douves qui va être assez difficile avec une descente technique pour y rentrer et un passage délicat pour en sortir. »

Une volonté de renouvellement

Une façon d’amener de la nouveauté tout en gardant l’essence même de cet événement. « On propose un nouveau parcours avec la base existante et quelques modifications, continue Jean-Pierre Watelle. Le parcours a fait le bonheur de tous les crossmen qui y sont venus comme les stars éthiopiennes Kenenisa Bekele et Haile Gebreselassie, le champion du monde 2010 de cross Joseph Ebuya ou les meilleurs Français comme Bob Tahri. On a la volonté de renouveler, de montrer autre chose. Ca nous tient à coeur, ainsi que la ville de Leffrinckoucke (59) et au Syndicat des Dunes de Flandre, de valoriser notre territoire. Ce cross existe grâce à eux et à nos nombreux partenaires. »

Valoriser le territoire et rendre ce parcours encore plus piégeux que d’habitude. « On va offrir différents revêtements avec une partie en sous-bois, une partie dans les dunes et une partie dans les douves. Ca va être un beau parcours de cross qui ne sera pas facile. »

Un seul Français y a gagné

L’occasion de pimenter encore plus les courses. « Le cross de l’Acier reste l’un des grands cross en France. Le niveau a toujours été très bon ces dernières années notamment grâce à Raymond Obert (président de l’association du cross de l’Acier). D’ailleurs, aucun Français n’a jamais gagné ici à part Thierry Pantel lors de la première édition. Ce n’est pas anodin. » 

Support également de la sélection des seniors femmes pour les Championnats d’Europe de cross (Samorin le 10 décembre), la 28e édition du cross de l’Acier s’annonce passionnante.

Cross de l'Acier

Article et vidéo réalisés en partenariat avec la Ligue des Hauts-de-France d’athlétisme.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment