Corrida de Houilles

Benjamin Choquert a terminé premier Français de la Corrida de Houilles.

 

Record de Suisse seniors pour Julien Wanders, record de France juniors pour Cécile Lejeune, la 45e édition de la Corrida de Houilles a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses.

Ni la nuit vite tombée, ni le froid, n’ont gâché la 45e édition de la Corrida de Houilles, au contraire ! Dans une course d’une densité toujours exceptionnelle, le Suisse Julien Wanders a réussi à battre le record de Suisse du 10 km. Celui qui détient également le record de France juniors de la discipline (il était Franco-Suisse jusqu’à sa majorité) a impressionné son monde, se permettant à plusieurs reprises de prendre la tête du peloton des coureurs africains pour réveiller les troupes. Un peu juste sur la fin, notamment face au Kenyan Cornelius Kangogo, vainqueur pour la troisième fois (28’19), Julien Wanders a franchi la ligne en 28’22, battant de trois secondes le record de Suisse de Markus Ryffel (28’25 en 1986). « Aujourd’hui j’avais des sensations de folie. Je ne respirais même pas quand je courais, avouait le Suisse, qui n’est qu’espoir 2e année. J’ai senti que ç’allait le faire. Je me suis accroché au groupe. Ca m’a permis de tenir. Sur la fin, il m’a manqué un peu de jus. Je savais que j’avais ce chrono dans les jambes. Je passe en 14’22 au 5000 m et je finis fort. C’est très satisfaisant. Je suis vraiment heureux. »

Benjamin Choquert meilleur Français

Derrière, les meilleurs Français s’étaient regroupés avec notamment Yohand Durand, Benjamin Malaty, Benjamin Choquert et les frères Gras. Venu pour faire moins de 29’ (voir article), le Lorrain Choquert volait la place de premier tricolore à Yohan Durand (29’13, record personnel, contre 29’14) alors que le pistard Benjamin Pires réussissait un gros coup pour terminer troisième Français en 29’17. « On ne prenait pas tous les virages pareil donc j’étais un peu gêné, lâchait Benjamin Choquert. Dans les montées, j’étais vraiment bien. On s’est retrouvé avec les Français sur la fin. Yohan a lancé l’offensive. J’ai essayé de résister et je suis resté devant. Je sais que j’ai les moins de 29’ dans les jambes. » Derrière eux, Michaël Gras (29’18), Damien Gras (29’20, record personnel), Benjamin Malaty (29’23) et Freddy Guimard (29’28) complétaient les places de prétendants.

Corrida de Houilles

Julien Wanders exulte à l’arrivée puisqu’il vient de battre le record de Suisse du 10 km.

 

Les filles ont également profité de l’allure rapide pour s’illustrer. Fatiguée après les Championnats d’Europe de cross, Samira Mezeghrane a réussi une très belle performance en 33’03, se classant 4e d’une course féminine remportée par la fusée Kenyane Viola Jelagat Kibiwot en 31’14, record de l’épreuve. Derrière, Aurore Guérin (33’27, record personnel) et Laurane Picoche (33’56) complétaient le podium des Françaises. A noter, l’excellente performance de la Picarde Mélanie Doutart en 34’12 (record régional). « Je ne savais pas trop comment j’allais récupérer après les Europe, expliquait Mezeghrane. J’étais un peu fatiguée, j’avais encore les restes des Championnats. Je savais que j’étais en forme avant les Europe, donc je ne m’inquiétais pas trop. »

Lejeune surprise par son record national

Un peu plus loin, la junior Cécile Lejeune en profitait pour battre son propre record de France. Partie sur des bases plus élevées que l’année dernière (où elle s’était emparée du record de France en 34’31), la huitième des derniers Championnats d’Europe de cross bouclait les 10 km en 34’22. « Je ne m’y attendais pas tant que ça, expliquait-elle. Je n’avais pas trop d’idées du temps que je pouvais faire. Quand j’ai vu que j’étais passée au 5e km plus vite que l’année dernière, j’ai pensé au record de France. Physiquement ç’allait. Je suis venue sans pression et ç’a marché. »

Pas de pression, et surtout un cadeau de Noël en avance pour Lejeune, qui, comme Wanders, repart de Houilles avec dans sa valise, un record national.

Tous les résultats.

Benjamin Pires le coureur inconnu
Le vice-champion de France du 5 000 m en titre a connu une journée riche en émotions. Non inscrit sur les listes des partants suite à un oubli administratif, Benjamin Pires a dû batailler pour prendre le départ de la Corrida de Houilles. Finalement troisième Français avec une performance personnelle de très haut niveau, le Picard s’est rendu compte qu’il était inscrit comme « athlète inconnu » sur les résultats, son nom étant retrouvé aux alentours des 31′ alors qu’il avait passé la ligne d’arrivée deux minutes plus tôt. Après réclamation, l’organisateur a promis au coureur que ce problème serait résolu.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment