cross de l'Acier

En l’absence de Christelle Daunay (dossard 1), Aurore Guérin (dossard 2) fait partie des favorites pour la qualification. Une sélection après laquelle Floriane Chevalier-Garenne va également courir.

 

Les meilleures crosswomen françaises ont rendez-vous ce dimanche à Leffrinckouck pour le traditionnel cross de l’Acier, support de la sélection pour les Championnats d’Europe de cross (11 décembre à Chia). Revue d’effectif des forces en présence.

Comme chez les hommes la semaine dernière à Allonnes, le sélectif féminin pour les Championnats d’Europe s’annonce très ouvert ce dimanche au cross de l’Acier. Surtout que plusieurs taulières manquent à l’appel. Septième l’année dernière à Hyères et championne de France de cross en titre, Clémence Calvin fait cette saison l’impasse sur les labours. Une absence remarquée tout comme celle de Christelle Daunay (18e à Hyères), en reprise après sa blessure lors du marathon des Jeux olympiques (voir article). En ajoutant l’absence à ce cross de sélection de Liv Westphal (20e à Hyères), ce sont les trois premières de la sélection française vice-championne d’Europe par équipes en 2015 qui ne seront pas présentes dans le Nord ce dimanche.

Calvin, Daunay et Westphal absentes

Mais contrairement à Calvin et Daunay, Westphal est prête au service. Installée aux Etats-Unis pour suivre ses études, la spécialiste du 5 000 m (15’28’’71 en 2015) est remise d’une blessure aux adducteurs qui l’a handicapée tout au long de la saison 2016. « Le printemps 2016 fut vraiment difficile que ce soit d’un point de vue physique ou mental, explique-t-elle. J’ai couru avec une déchirure de l’adducteur droit de janvier à juin. A Boston, ils m’ont dit qu’il s’agissait d’une contracture tenace alors que des examens à Limoges ont montré que c’était plus grave. Donc évidemment mes performances n’ont pas été à la hauteur de mes espérances en cette saison olympique (15’44’’28 sur 5 000 m et 34’43’’58 sur 10 000 m). J’ai recommencé à courir mi-août et ce n’était vraiment pas évident car je n’avais pas coupé autant depuis longtemps (six semaines complètes). Mais en réalité, c’est revenu plus vite que prévu et je pense être au même niveau qu’à l’automne dernier. »

Dans l’impossibilité de faire un aller-retour pour participer aux sélections (elle étudie un master à Boston et est également enseignante de français), Westphal détient officieusement un ticket pour Chia, même si logiquement elle préfère « attendre que la sélection officielle soit prononcée ». Mais à la vue de sa victoire dans la Major Coupe à Boston le 23 octobre dernier, assurément que l’une des deux places réservées par la DTN lui sera attribuée.

Sophie Duarte malade

Dans ce cas, il ne reste plus que cinq coupons (4+1) à aller chercher du côté de Leffrinckoucke. Championne d’Europe de cross en 2013, Sophie Duarte fait évidemment office de favorite. Mais suite à un virus contracté à sa descente de Font-Romeu avant le cross d’Allonnes (où elle a déclaré forfait), les cartes ont été un peu rebattues pour elle, surtout qu’elle sort d’une saison compliquée (voir article). « Cette semaine je me suis mieux sentie, avoue Duarte. Après comme c’est le cas quand on est malade, on loupe toujours des séances clés. Mais je vais à l’Acier pour faire dans les quatre, même si je ne fais pas de ces Europe un objectif individuel. »

En progression constante depuis deux saisons, Aurore Guérin fait partie également de celles qui sont attendues pour décrocher un ticket pour la Sardaigne. « La forme actuelle est bonne. » 40e à Hyères l’année dernière, l’athlète de l’EA Mondeville Hérouville a montré qu’elle était déjà en forme en terminant première Française à Allonnes (5e au scratch).

Une surprise qui s’appelle Chachignon, Sow ou Bouchard ?

Avec elle, on devrait retrouver les taulières de l’équipe de France de cross Christine Bardelle et Laurane Picoche (26 sélections en cross à elles deux). Respectivement deuxième Française au cross de Gujan-Mestras et à celui d’Allonnes, elles ne devraient pas être loin du quarté. En ajoutant l’internationale Fanny Pruvost, championne de France du semi-marathon au début du mois d’octobre et qui jouera à domicile, la bataille sera très rude pour les places directement qualificatives.

Evidemment des surprises ne sont jamais à exclure avec notamment les présences d’une habituée des sélections Samira Mezeghrane-Saad, des pistardes Aïssé Sow (Championne de France Elite du 3 000 m steeple en titre et un record de 9’52’’24) et Elodie Normand (championne de France Elite du 1 500 m et un record à 4’10’’15) ou de la jeune Marie Bouchard, vingtième de l’Euro l’année dernière chez les espoirs et qui coupe spécialement son semestre d’études aux Etats-Unis pour venir tenter sa chance dans le Nord.

Enfin, sélectionnée cet été pour la Coupe d’Europe de 10 000 m, Floriane Chevalier-Garenne semble en bonne forme suite à sa deuxième place au cross de Louviers (1er Française). Alors qu’il faudra également surveiller les deux Amiénoises Lea Plumecocq et Mélanie Doutart ainsi que la steepleuse Mathilde Chachignon, surprenante troisième Française à Allonnes.

Verdict ce dimanche aux alentours de 11h20.

Pour plus d’informations sur le cross de l’Acier.

Vincent Luis fait du rab
Seulement 18e au cross d’Allonnes, Vincent Luis, septième du triathlon des derniers Jeux olympiques sera présent sur la course des As masculine. On retrouvera également Yohan Durand, quatrième à Gujan-Mestras il y a une semaine, ainsi qu’Abdellatif Meftah et Anouar Assila, cinquième et sixième Français du côté d’Allonnes. De quoi laisser un peu de suspense pour l’attribution des deux tickets restant en vue des Championnats d’Europe seniors même si Florian Carvalho et Yohan Durand partent favoris pour les décrocher.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment