Charik

Abderrazak Charik a battu son record personnel de trente secondes sur le 10 000 m.

 

Dans une après-midi bercée par le soleil, les perchistes Thiziri Daci et Alix Dehaynain se sont qualifiées pour la finale alors que le fondeur Abderrazak Charik a terminé deuxième européen d’un 10 000 m dominé par les athlètes d’Afrique de l’Est.

A la vue de la liste des engagées, la tâche ne s’annonçait pas facile pour les perchistes françaises. Avec une barre de qualification fixée à 4,20 m, Thiziri Daci et Alix Dehaynain savaient en rentrant sur le stade de Bydgoszcz qu’elles devraient sortir leurs meilleurs sauts de la saison pour s’en sortir. Et c’est exactement ce qu’elles ont fait. Première à s’élancer, Thiziri Daci franchissait 3,65 m au premier essai avant de s’y reprendre à deux fois pour passer 3,80 m et 3,95 m. « Le début de concours a été difficile car j’étais un peu tendue, expliquait Daci. Mais mon coach m’a dit de souffler un bon coup et d’arrêter de gigoter. » Une petite relaxation payante puisque la Francilienne franchissait ensuite 4,05 m et 4,15 m (nouveau record personnel) du premier coup.

Un sans faute pour Dehaynain

Une zenitude dont était habitée depuis le début du concours Alix Dehaynain. Impeccable sur toutes ses barres (3,80 m, 3,95 m, 4,05 m et 4,15 m passées au premier essai), la Française réussissait le meilleur concours de sa saison au bon moment. « J’étais assez détendue en fait, avouait-elle. Même si c’était un peu crade techniquement, tout est passé au premier essai. Ca fait du bien après une saison difficile. »

Seule athlète à n’avoir manqué aucune barre, Dehaynain sera au rendez-vous de la finale, tout comme sa compatriote Daci. « On va essayer de gratter le plus de places possibles », lâchait Thiziri Daci. « En finale, je veux y aller à fond tout en m’amusant », ajoutait Alix Dehaynain.

Bilan mitigé pour Besson et Foucat

Une envie d’en profiter qu’auront également les combinards. Assez loin au classement, Ludovic Besson (12e avec 3 853 pts, 11’’22/ 6,83 m/ 15,95 m / 1,83 m / 51’’06) et Clément Foucat (18e avec 3 606 pts, 11’’32/ 6,84 m / 11’’77/ 1,83 m/ 50’’44) auront à cœur de prendre du plaisir dans une deuxième journée qui leur convient mieux. « C’est assez satisfaisant, analysait Foucat. Cela aurait pu être mieux mais je m’en contente. En général, la deuxième journée c’est ma meilleure donc je vais essayer de grapiller des places. » Blessé tout au long de l’hiver, Besson sera dans la même optique. « Le bilan de cette première journée est un peu mitigé mais au vue de la saison, c’est bien. Je pars de loin. Je n’ai pas fait d’hiver, ca se paie. Mais j’ai eu des bonnes sensations malgré cela. »

Record personnel pour Charik

Un bon feeling qu’a ressenti le fondeur Abderrazak Charik sur ses 25 tours de piste. Conscient que les premières places se joueraient sans lui avec la présence des athlètes de l’Afrique de l’Est (victoire en 27’25 pour le Kenyan Kwemoi !), le Nordiste avait ses propres objectifs. « J’étais venu ici pour faire moins de 30’ (il termine 15e en 29’51’’75, record personnel). J’ai été pas mal de temps tout seul. J’ai essayé de faire un tour avec la personne que je suivais puis de la doubler. En étant vraiment bien tiré je pense que je peux gagner des secondes. »

Deuxième européen, Charik pouvait s’avouer satisfait, tout comme les Français engagés cette après-midi.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment