Chahdi

Hassan Chahdi a terminé septième des Championnats d’Europe de semi-marathon.

 

Les Français Hassan Chahdi et Jacqueline Gandar ont permis à la délégation française d’exister sur le très beau semi-marathon des Championnats d’Europe d’Amsterdam. Le champion de France de cross a terminé en position de finaliste (7e), alors que la jeune Normande a battu le record de France espoirs de la spécialité.

Tracé en plein centre ville d’Amsterdam, le semi-marathon des Championnats d’Europe ne pouvait qu’être grandiose pour les yeux. Avec en point d’orgue, l’arrivée au pied du Rijks Museum, de quoi ravir les photographes. Pour les coureurs, évidemment, les petits virages, les relances au niveau des ponts et le départ digne d’un grand prix de formule 1, avec virage serré à gauche en bout de ligne droite, n’étaient pas appréciés de la même façon.

Chahdi a manqué son départ

D’ailleurs, Hassan Chahdi, faisait les frais d’entrée de ce départ piégeux en ne pouvant prendre les foulées des premiers. Relayé dans un second groupe, il ne reverra plus jamais la tête. « Je voulais partir pour un podium mais j’ai loupé mon départ, expliquait-il. Ils ont mis les favoris devant. Et quand ils sont partis, on était en chasse. J’ai mis une relance à l’entame du deuxième tour. Mais ils ont accéléré devant et je savais que ç’allait être compliqué pour revenir. »

Passé en 29’36 au 10 km, Chahdi finissait dans la foulée du Néerlandais Abdi Nageeye, de quoi prendre un bon bain de foule. « Le Hollandais était chez lui, il était poussé, j’ai eu les encouragements du public. J’ai pris du plaisir sur la fin. J’étais pas mal au niveau des sensations. » Finalement septième en 1h03’43, le champion de France de cross 2016 évitait la déroute à l’équipe de France, puisque vaincus par la chaleur, Yohan Durand (53e en 1h07’32) et Romain Courcières (66e en 1h08’42) terminaient à des places anecdotiques (James Theuri n’a pas pris le départ, et Séverine Hamel a abandonné). « J’étais à la rue dès le début, avouait Durand. J’ai eu besoin de m’arroser tout le temps parce que j’avais chaud même si je m’entraine souvent dans ces conditions-là. »

Gandar valide enfin son record

Des conditions qui n’ont pas gêné la légère foulée de Jacqueline Gandar. Arrivée dix minutes avant Chahdi (le départ des filles a été donné vingt minutes avant celui des garçons), la Normande a profité de l’événement pour enfin valider son record de France espoirs (elle avait réalisé 1h11’21 le 13 mars mais le parcours n’avait pas été homologué) en terminant 16e en 1h13’00 (ancien record par Valérie Duvialard en 1h15’25). « Je me sentais bien, souriait-elle. J’étais hyper motivée. Je me suis dit “aller, tu y vas en confiance“. J’avais envie de battre le record. »

Gandar

Jacqueline Gandar a battu le record de France espoirs du semi-marathon.

 

Et comme chez les garçons, Gandar était le petit arbre qui cachait la forêt avec les décevantes prestations de Lauranne Picoche (41e en 1h15’24), Sophie Duarte (47e en 1h15’59) et Fanny Pruvost (57e en 1h17’19).

La Normande n’en n’a d’ailleurs pas fini avec sa saison puisqu’elle s’alignera sur le 5 000 m des Championnats de France espoirs la semaine prochaine. Pour les autres, Yohan Durand en tête – « là je vais couper. J’en ai besoin. Il va falloir bien récupérer pour bien repartir » – place au repos, avant de repartir sur des nouveaux objectifs. Pour Hassan Chahdi, le meilleur routard français à Amsterdam, la prochaine étape se déroulera un peu plus au sud, à Lille, pour le semi-marathon de la Braderie.

Retrouvez tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment