Bien arrivés à Bydgoszcz 🇵🇱 #team🇫🇷 #polevault #europeanu23championships #bydgoszcz2017

Une publication partagée par Axel Chapelle (@axelchapelle) le

Les Championnats d’Europe espoirs (du 13 au 16 juillet) s’ouvriront demain  à Bydgoszcz (Pologne) avec une équipe de France ambitieuse, prête à relever le défi de faire aussi bien que les douze médailles obtenues il y a deux ans à Tallinn (Estonie).

En 2015, à Tallinn (Estonie), l’équipe de France avait terminé troisième des Championnats d’Europe espoirs au bilan des médailles avec douze breloques décrochées, dont six en or pour Thomas Jordier (400 m), Rénelle Lamote (800 m), Liv Westphal (5 000 m), Alexandra Tavernier et les deux relais masculins (4×100 m et 4×400 m). Un bilan solide qui pourrait être prolongé cette année avec le cru 2017.

L’école de perche française favorite

Ils sont tous deux licenciés dans le même club (EA Cergy Pontoise Athlétisme) et ils sont tous deux en tête des bilans espoirs européens (avec 5,71 m et 4,60 m). Axel Chapelle et Ninon Guillon-Romarin seront évidemment attendus à leur meilleur niveau durant la compétition. Le premier cité, déjà champion du monde juniors en 2014, a tout pour remporter l’or dans une saison qui l’a déjà vu franchir 5,80 m cet hiver et 5,71 m cet été. De son côté, Ninon Guillon-Romarin semble planer depuis son arrivée à Cergy en avril dans la structure co-dirigée par Emmanuel Chapelle et Sébastien Homo (voir article). Tous les deux, ajouté à Mathieu Collet (3e performeur européen), donnent à la perche française de belles chances de médailles.

Pluie de hurdleurs français

Mais les médailles devraient également tomber ailleurs. Même en l’absence du recordman du monde juniors du 110 m haies Wilhem Belocian (voir article), les hurdleurs français du 110 m haies ont de quoi inquiéter leurs adversaires à l’image de Benjamin Sédécias (13’’41), Ludovic Payen (13’’60) et Dylan Caty (13’’67), qui occupent les 1er, 3ème et 4ème places des engagés. Leur homologue féminine Laura Valette aura elle aussi sa carte à jouer avec une belle troisième place aux bilans européens sur le 100 m haies (13’’04).

Toujours sur les haies, mais cette fois-ci sur le 400 m, l’espoir Ludvy Vaillant, qui avait aussi réalisé les minima sur le 400 m plat, a les moyens d’aller chercher une médaille (3e au bilan européen).

Sow et Sananes en tête des bilans européens

Et c’est sur ce 400 m plat que Déborah Sananes tiendra le rôle de favorite. Détentrice d’un chrono de 51’’91, celle qui a déjà participé aux Championnats d’Europe par équipes à Lille cette année devra néanmoins se méfier de l’allemande Laura Müller, troisième à Lille. Sa partenaire d’entrainement Floriane Gnafoua aura également une bonne chance de médaille puisqu’elle possède le deuxième temps des engagées sur 100 m.

La sauteuse du Stade Sottevillais 76, Rougui Sow, est également attendue lors du concours du saut en longueur, après avoir établi son record personnel en début de saison à Athens (USA) avec un bond mesuré à 6,72 m (1ère au bilan européen).

Des demi-fondeurs en embuscade

Révélation de la saison avec ses 1’46’’08 réalisé à Poitiers (voir article), Aymeric Lusine s’avance avec la deuxième performance des engagés sur 800 m et surtout avec un finish ravageur qui pourrait lui permettre de prendre la suite d’un certain Pierre-Ambroise Bosse, champion d’Europe en 2013.

Sur 5 000 m, Nicolas Witz peut penser au podium s’il a la même forme qu’au meeting de Carquefou (13’44’’06). Une forme qui fuit depuis plusieurs semaines la médaillée de bronze des derniers Championnats d’Europe espoirs Emma Oudiou. Mais en cas de bonnes jambes, la protégée de Thierry Choffin pourrait assurément monter sur la boite du 3 000 m steeple.

La sélection espoirs

Femmes : 100 m : Floriane Gnafoua / 200 m : Fanny Peltier / 400 m : Déborah Sananes / 800 m : Charlotte Mouchet – Corane Gazeau / 100 m haies : Laura Valette / 400 m haies : Anaïs Seiller – Julie Hounsinou / 3 000 m steeple : Léa Navarro – Emma Oudiou – Manon Pareau / Hauteur : Laura Salin-Eyike / Perche : Charlotte Gaudy – Ninon Guillon-Romarin – Mallaury Sautereau / longueur : Rougui Sow / Triple-saut : Rouguy Diallo – Yanis David – Maëva Phésor / Marteau : Camille Sainte-Luce / Javelot : Margaux Nicollin / Heptathlon : Cassandre Aguessy-Thomas – Diane Marie-Hardy – Esther Turpin / 4×100 m : Amandine Brossier – Floriane Gnafoua – Charlotte Jeanne – Cynthia Leduc – Maroussia Pare – Fanny Peltier.

Hommes : 100 m : Marvin René / 400 m : Gilles Biron / 800 m : Nasredine Khatir – Aymeric Lusine – Alexis Miellet / 1 500 m : Alexis Miellet – Baptiste Mischler / 5 000 m : Jimmy Gressier – Nicolas Witz – Hugo Hay – 10 000 m : Emmanuel Roudolff-Lévisse / 110 m haies : Dylan Caty – Benjamin Sédécias – Ludovic Payen / 400 m haies : Victor Coroller – Ludvy Vaillant / 3 000 m steeple : Anthony Pontier / Hauteur : Matthieu Tomassi / Perche : Axel Chapelle – Mathieu Collet / Longueur : Cédric Dufag / Décathlon : Edgar Chasse – Axel Hubert – Maxence Pecatte / 4×100 m : François-Xavier Collatin – Gautier Dautremer – Amaury Golitin – Hachim Maaroufou – Marvin René – Benjamin Sédécias / 4×400 m : Gilles Biron – Victor Coroller – Adrien Coulibaly – Babacar Diop – Hugo Houyez – Etienne Merville – Ludvy Vaillant / 20 km marche : Fabien Bernabe – Jean Blancheteau – Gabriel Bordier.

=> Retrouvez le planning de la compétition

=> Retrouvez le lien streaming de la compétition

=> Retrouvez chaque jour un compte-rendu sur www.trackandlife.fr

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment