Cassandre Beaugrand

La triathlète Cassandre Beaugrand a échoué tout près du record de France juniors du 5 000 m.

 

La championne d’Europe juniors de triathlon a bouclé son premier 5 000 m sur piste en 16’07’’85, échouant à 13’’ centièmes du record de France de la catégorie lors du meeting de Montreuil. Une performance qui lui permet toutefois d’être qualifiée pour les prochains Championnats du monde sur la distance (minima 16’40). Réactions.

– Track and Life : Cassandre, comme sur 3 000 m (9’13’’31 en 2015, record de France par Marie-Pierre Duros en 9’13’’15), vous venez d’échouer tout près d’un record de France juniors (16’07’’72 par Charlotte Audier) lors du meeting de Montreuil, vous devez être déçue ?

« Je suis maudite ! Le record de France n’est pas fait pour moi. Je suis un peu dégoûtée. Dans la course, je ne savais pas que j’étais sur les bases du record de France. Si j’avais su, je me serais arrachée dans la dernière ligne droite.

« Dans la tête je suis plus forte qu’avant » 

– Néanmoins, pour un premier 5 000 m sur piste, le résultat est plus que prometteur.

Je ne savais pas trop ce que je pouvais faire sur 5 000 m. C’est parti très vite (3’05 au premier 1 000 m) alors que j’avais prévu de partir en 3’15. Mais je ne voulais pas lâcher le peloton. Quand j’ai entendu les allures, j’ai eu peur de me cramer. J’ai un peu craqué physiquement, mais dans la tête, je suis plus forte qu’avant, du coup je n’ai rien lâché. Finalement, c’était pas mal. Cela me donne une idée de mon niveau sur la distance.

– Justement, on connaît votre attirance pour le 1 500 m, pourquoi avoir décidé de vous aligner sur le 5 000 m ?

Ma coach (Stéphanie Deanaz) m’a dit de faire un 5 000 m car c’était plus pratique dans l’optique du triathlon pour s’organiser. Car mes gros objectifs cette année étaient les Championnats d’Europe (qu’elle a remportés) et les Championnats du monde de triathlon (16 septembre au Mexique). Je suis frustrée, je voulais faire un 1 500 m car je me sens plus rapide qu’avant. Mais je ne pouvais pas en placer un dans ma préparation. J’ai déjà trop de compétitions. Donc je ferai les Mondiaux d’athlétisme sur 5 000 m.

« Je reste une triathlète qui fait de l’athlétisme» 

– Votre saison d’athlétisme sera donc très limitée cette saison, pensez-vous consacrer plus de temps à la piste dans les années à venir ?

L’année prochaine, comme je ne serai plus juniors, je n’aurai que les Championnats du monde espoirs (U23) de triathlon donc je serai plus libre en terme de calendrier. J’aimerais essayer de faire de bon temps sur 1 500 m, me faire plaisir à bloc ! J’adore la sensation de vitesse sur 1 500 m, ce qu’on ne retrouve pas sur 5 000 m. Donc c’est sûr que je ne vais pas lâcher la piste ni le cross. Mais je reste une triathlète qui fait de l’athlétisme. »

Un programme chargé
Suite au meeting de Montreuil (7 juin), Cassandre Beaugrand s’alignera le week-end prochain (dimanche 19 juin) au Grand Prix de triathlon de Valence (26) avant d’enchaîner deux courses consécutives à Châteauroux (36), à savoir, les Championnats d’Europe Elite format sprint (24-26 juin) puis les Championnats de France juniors d’athlétisme sur 3 000 m (2 juillet).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment