Toutes en basket

Laurina (à gauche) et Elsa sont les créatrices du site Toutes en Basket.

Découvrir une nouvelle série d’étirements, un exercice de gainage ou les pointes derniers cris, surfer sur le site www.toutesenbasket.com n’est jamais du temps de perdu. Animé par Elsa Biancardini et Laurina Arche (22 ans), Toutes en basket réunit une communauté de plus de 13 000 fans sur Instagram alors que le concept a tout juste plus d’un an. Sprinteuses de bons niveaux sur les tartans (12 »45 sur 100 m pour Elsa, 59’’03 au 400 m en salle pour Laurina), les deux étudiantes en master courent contre le temps dans leurs vies de tous les jours entre les cours, les entrainements et ce hobby qui prend de plus en plus de place. Rencontre avec deux passionnées d’athlétisme dont l’objectif numéro 1 n’est autre que « continuer à prendre du plaisir le plus longtemps possible »

Track and Life : – Comment vous est venue l’idée de créer le site Toutes en Basket ?

« Nous avons lancé Toutes en Basket après la blessure d’Elsa survenue en juillet 2014. Sa période de rééducation a été douloureuse et difficile que ce soit sur le plan mental que physique. Créer Toutes en Basket a été le moyen de rester motivées ensemble.

– Quel a été le processus de création ?

Nous avons commencé par créer un compte Instagram (@toutesenbasket). Au fur et à mesure, nous avons eu des demandes spéciales comme nos routines d’exercices, nos étirements… C’est à ce moment-là que nous avons décidé de lancer le site, soit cinq semaines après l’ouverture du compte Instagram. Le site, en plus de la page Instagram, nous permet de partager nos conseils à notre communauté. Et en tant qu’athlètes nous essayons de faire découvrir ceux et celles qui écrivent l’histoire de notre sport à travers des interviews.

– Quels ont été les premiers échos des internautes au sujet de votre site ?

Nous avons eu très vite beaucoup de retours positifs pour la qualité de nos photos et pour le message qu’on faisait passer. Comme tout athlète passionné, nous apprenons à nous dépasser et à donner le meilleur de nous-même en toute circonstance. Beaucoup de gens se sont reconnus à travers nos propos et nous ont remerciées de mettre en avant le sport féminin. De plus, la marque Nike nous a bien aidées en publiant l’une de nos photos sur leur compte « Nike Women ». Cela a été un bon coup de pouce car ce compte est suivi par huit millions de personnes.

– Après un an d’existence, vous avez plus de 13 000 personnes qui vous suivent. Pensiez-vous atteindre une telle audience ?

Nous sommes très surprises ! Nous étions loin d’imaginer ça lorsque nous avons créé Toutes en Basket en octobre 2014. D’ailleurs, maintenant, on nous reconnaît même sur les stades (rires). Grâce à ce projet, nous avons rencontré des personnes formidables que ce soit des athlètes ou des coachs. C’est une expérience incroyable !

– Selon vous, quelles sont les clés de la réussite de votre site ?

Peut-être parce que les gens se reconnaissent en nous ? Nous ne sommes pas des athlètes de haut niveau. La plupart de nos abonnés sont étudiants comme nous. C’est une grande organisation de savoir gérer les entrainements, les études, la vie sociale. Ils vivent la même chose que nous. Et malgré notre manque de temps, on réussit à s’entrainer dur pour essayer de battre nos records. Beaucoup de nos abonnés sont dans la même situation.

– Quels sont les avantages qui découlent de la réussite de votre site ?

Pour être honnêtes, nous ne gagnions de l’argent qu’avec les publicités situées sur notre site. En un an, cette somme est d’un peu moins de 80 euros. Cela nous a simplement permis de financer l’achat du nom de domaine et l’hébergeur du site internet. En ce qui concerne les marques, nous continuons à acheter nos affaires. Certaines nous envoient quelques produits que l’on teste. Ensuite, on décide ou non d’en parler. Nous restons fidèles à certaines marques qu’on connaissait et qu’on utilisait avant même l’ouverture du site. Mais n’allez pas croire que l’on croule sous les cartons de produits offerts. C’est complètement faux !

– Comment voyez-vous l’avenir de Toutes en Basket ?

Elsa va exclusivement travailler pour le site à partir de janvier. Cela sera son sujet de diplôme pour son master (Master en communication visuelle). Nous avons beaucoup d’idées et on espère que certaines vont pouvoir naître. »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment