Pierre-Ambroise Bosse

Pierre-Ambroise Bosse a été élu athlète de l’année 2017.

 

Le champion du monde du 800 m et la médaillée de bronze du disque de Londres ont été élus athlète de l’année 2017 par la Fédération française d’athlétisme après plus de 10 000 votes.

Et voilà un nouveau succès pour Pierre-Ambroise Bosse. Après avoir triomphé sur le double tour de piste à Londres (voir article), le champion du monde du 800 m a été élu athlète de l’année devant Kévin Mayer et Yohann Diniz, deux autres champions du monde londoniens (34% des voix contre 30 % pour Mayer et 20 % pour Diniz). Une victoire de prestige face à deux monstres de l’athlétisme français. Mais comme c’est le cas souvent, Bosse a pu bénéficier d’un vote en masse des demi-fondeurs, très présents sur la toile. Même si son bagout et son aura devant les micros en font un personnage très suivi dans tous les cas.

Robert-Michon toujours au top

Seule femme à avoir décroché une médaille lors des Championnats du monde de Londres (le bronze au disque), Mélina Robert-Michon a, quant à elle, de nouveau remporté le titre d’athlète féminin de l’année avec plus de 50 % des voix, devant Floria Gueï, qui n’a pas fait une saison estivale complète (voir article) et Adeline Roche, championne du monde de trail.« Ca fait forcément plaisir, explique-t-elle. Cela clôture une belle saison. Les récompenses, c’est comme les performances, on ne s’en lasse pas. Tant mieux pour moi ! Ce qui parle le plus aux gens, je pense que ce sont les grands championnats qu’ils voient à la télévision ». Une nouvelle consécration qui devrait motiver la future mère d’un deuxième enfant à revenir encore plus forte pour participer à ses sixièmes JO à Tokyo en 2020.

Parmi les jeunes, une belle bataille était engagée entre Steven Fauvel Clinch (champion du monde cadets du décathlon), Melvin Raffin (médaillé de bronze des Europe juniors au triple saut) et Louis Gilavert (double médaillé de bronze aux Championnats d’Europe sur 3 000 m steeple et cross) pour succéder à Fabien Palcau comme espoir de l’année. Et c’est finalement le cadet Steven Fauvel Clinch qui décroche le titre après celui obtenu cet été au Kenya (voir article). « Il y avait du beau monde autour de moi, avec des personnes comme Melvin Raffin ou Martin Lamou, qui sont plus connus que moi, avouait Fauvel Clinch. Cela me fait très plaisir, parce qu’au décathlon, on a de la reconnaissance, mais on est peut-être moins exposés que d’autres disciplines. »

Beaugrand et les champions d’Europe de cross

Chez les femmes, le titre d’espoir de l’année est revenue étrangement à Cassandre Beaugrand, triathlète de son état et qui n’a « que » gagné les Championnats de France espoirs de cross cette année. En effet, la triathlète est de plus en plus tournée vers sa carrière de triathlon et n’apparaît plus sur les compétitions sur piste (un 3 000 m couru tout de même en 9’08 cet été). Et même si elle avait marqué la fin de l’année 2016 par un nouveau record de France juniors et espoirs du 10 km en 33’12 (voir article), elle ne semblait pas en mesure de remporter ce titre qui convenait mieux à une Cyrena Samba-Mayela ou une Mathilde Sénéchal toutes deux médaillées chez les jeunes cet été.

Enfin, le titre de Collectif 2017 a été remporté par l’équipe de France espoirs de cross. Champions d’Europe espoirs de cross par équipes à Samorin (voir article), Jimmy Gressier, Hugo Hay, Emmanuel Roudolff-Lévisse, Alexis Miellet, Mohamed-Amine El Bouajaji et Fabien Palcau avaient ce jour-là effectué un tour de force rarement vu à ce niveau avec en plus, le titre et la médaille d’argent pour Gressier et Hay.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment