Bob Thari

Cet été, lors du meeting de Paris, Bob Tahri n’a couru que 1 000 m avant d’abandonner sur 3 000 m.

 

Après deux saisons blanches et une première excursion sur marathon en 2014, l’ex-recordman d’Europe du 3 000 m steeple, Bouabdellah Tahri, a pour objectif de retenter sa chance sur la distance mythique. Pour cela, il s’est rapproché de Cédric Thomas, le mentor de Christelle Daunay.

A la fin du mois d’août, au meeting de Paris, Bob Tahri n’avait fait que 1 000 m avant de mettre le clignotant sur son 3 000 m. Un abandon qui répondait à ceux de Courtrai (3 000 m steeple le 9 juillet) et de Cles (1 500 m, le 25 août en Italie). Ce jour-là, dans la capitale, l’ex-recordman d’Europe restait très évasif sur son futur. « Je sais qu’en 2014 j’ai fait la meilleure saison de ma carrière, nous avait-il livré (voir article). Qu’en 2015, j’ai été blessé et qu’en 2016 je me suis fait opérer. A moi de récupérer et de rebondir pour la suite. »

Licencié à l’Entente Sarthe Athlétisme ?

Depuis sa victoire aux Championnats de France de marathon en octobre 2014 à Metz (2h16’28), le Messin n’a plus terminé une course, à part le 10 km de Paris-Centre en octobre dernier où il officiait en tant que lièvre de luxe pour des runners. Mais c’est bel et bien sur la route que son avenir sportif devrait se prolonger. En effet, à bientôt 38 ans, Bob Tahri souhaiterait retenter l’aventure marathon. En tout cas, c’est dans cette optique qu’il s’est rapproché de Cédric Thomas, le mentor de la recordwoman de France Christelle Daunay.

D’ailleurs, comme Daunay, Tahri, qui passe une grande partie de son temps au Kenya pour s’entrainer et développer son projet de centre d’entrainement, pourrait rejoindre l’Entente Sarthe Athlétisme, le nouveau club tendance créé par Laurent Boquillet.

Les Europe de cross envisagés

Le médaillé de bronze des Mondiaux de Berlin en 2009 va donc repartir sur une nouvelle aventure après celles du 1 500 m en 2013 (3’32’’73) et du 5 000-10 000 m en 2014 (13’12’’22). Très heureux après son titre à domicile sur marathon en 2014, il pourrait renouveler l’expérience nationale en 2017 mais cette fois vraisemblablement à Paris.

Avant cela, l’athlète aux 41 sélections internationales pourrait même faire un passage par Allonnes et la course de sélection pour les Championnats d’Europe de cross.

Néanmoins adepte des crochets, le néo-manceau pourrait vite changer d’avis.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment