Bastien Auzeil

Bastien Auzeil est allé au bout de l’effort sur le 1 500 m pour décrocher les minima olympiques.

 

En réalisant 8 191 points lors des Championnats de France Elite, le décathlète Bastien Auzeil a réussi les minima olympiques tout en empochant son premier titre de champion de France Elite sur les dix travaux. Réactions.

– Track and Life : Bastien, on peut dire que ces deux jours ont été une vraie réussite.

« J’avais à cœur de me faire plaisir sur ces deux jours. Ca s’est vraiment bien passé. Cela ne s’est pas forcément bien lancé sur les trois premières épreuves (11’’18 sur 100 m, 7,14 m à la longueur et 15,06 m au poids). Mais après ça s’est mis en route et cela ne s’est plus arrêté. Je bats des records que je n’avais pas battu depuis X années (2,04 à la hauteur, 47,02 m au disque). J’ai encore un peu du mal à y croire. C’est un record inattendu. S’il y a un mois on m’avait dit que je ferais ce total là, je ne l’aurais pas cru. C’est vraiment génial. C’est incroyable !

« Je venais là pour finir sur les rotules »

– Vous étiez plutôt en retrait depuis le début de saison (7 520 points le 14 mai puis un abandon à Gotzis le 28 mai). Etiez-vous venu dans l’optique de faire les minima pour Rio (8 150 points) ?

Je venais là pour finir un décathlon sur les rotules que ce soit avec 7 700 ou 8 200 points. Mais je voulais avoir la sensation d’avoir tout donné. Et surtout ne pas finir avec des regrets, en me disant que l’année des Jeux je suis passé à côté. Etonnamment, je n’ai pas pensé aux minima. La preuve, j’étais mal parti et j’ai réussi à me relancer. Si j’avais été fixé sur les minima je me serais mis une pression supplémentaire. Là, justement, j’étais libéré, débloqué. Mais c’est vrai que c’était un peu dur car je manquais un peu de repères, un peu de rythme. D’habitude je fais plusieurs décathlons avant les France. Là, j’en avais fait un de rentrée à la mi-mai, et à Gotzis je n’avais fait que trois épreuves. Donc ce n’était pas évident.

– Avez-vous douté de ne pas réussir les minima cette saison ?

Il y avait beaucoup de doutes avant ces championnats. C’est un soulagement. Même si j’y croyais depuis le début. Mais plus ç’allait et plus je me disais “mince, on est en train de passer à côté“. On essayait de rattraper le coup. J’ai essayé de ne pas m’affoler, me dire que de toute façon je savais faire et que ça passerait quand il le fallait. C’est exactement ce qui est arrivé aujourd’hui !

« J’ai été vachement porté par les autres »

– Juste avant le 1 500 m, vous saviez quel temps il fallait réaliser pour faire les minima ?

Je savais que je devais faire (4’45). Ce n’est pas mon record mais c’est dans mes meilleurs temps (4’38 »79). S’il y avait un jour où il fallait se faire mal c’était celui-ci. Ce n’était pas facile avec le vent. C’était un 1 500 m dur, avec beaucoup de fatigue mais je me suis battu jusqu’au bout.

– Une nouvelle fois sur ces deux jours, on a pu apprécier la belle ambiance entre les décathlètes.

J’ai été vachement porté par tous les autres. Si je réussis les minima aujourd’hui c’est aussi grâce au soutien des autres. Ils n’ont rien lâché. Au 1 500 m, Flavien (Antille) me tire quasiment toute la course. C’a été deux jours géniaux.

« J’ai envie de garder un bon souvenir des Jeux »

– Vous êtes qualifié pour Rio mais également pour les Championnats d’Europe, quel sera votre programme ?

Je ne sais pas encore pour les Europe. On va voir comment je vais récupérer surtout par rapport à l’épaule (il souffre d’une fissure à un tendon depuis la fin avril). Je suis sous anti-inflammatoires. On va voir en fonction de l’évolution. J’irai aux Europe si je me sens capable de faire quelque chose de bien. Y aller juste pour y aller ça ne sert à rien.

– Et les JO ça vous inspire quoi ?

Pour garder un bon souvenir de ces Jeux il faudra y faire de bonnes performances. Y aller en touriste ce n’est pas dans mon état d’esprit. J’ai envie d’en garder un bon souvenir donc il faudra aller chercher un total et une belle place. »

Retrouvez tous les résultats de la deuxième journée des Championnats de France Elite.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment