Aymeric Lusine

Aymeric Lusine a terminé premier Français sur le 800 m du meeting de Montgeron.

 

Champion de France Elite à la surprise générale la saison dernière sur 800 m, l’athlète Aymeric Lusine a pris d’entrée les commandes des bilans français ce week-end après le meeting de Montgeron. Une façon de montrer qu’il ne faudra pas oublier de compter avec lui cette année.

Le 26 juin dernier, la vie athlétique d’Aymeric Lusine a changé de dimension. Champion de France Elite du 800 m sur le fil, alors qu’il avait été repêché pour la finale, l’athlète de l’Entente Poitiers Athlé 86 a surpris tout le monde et notamment le favori Sofiane Selmouni (voir article). « Ce résultat ce n’est pas n’importe quoi »m, nous avait-il glissé après son succès. Il en a apporté la preuve trois semaines plus tard en décrochant le titre chez les espoirs et en terminant la saison en 1’47’’99.

En difficulté en salle

Depuis, l’espoir (dernière année) est reparti s’entrainer avec Gérard Lacroix à Poitiers, afin de préparer la saison de la confirmation. Peu à l’aise en salle (49’’63 sur 400 m cet hiver), il s’est vite reporté sur la préparation de la saison estivale. « On ne me voit jamais l’hiver, je ne sais pas ce qu’il se passe mais je n’y arrive pas, avoue-t-il. J’ai fini en 49’’6 ce qui est vraiment mauvais par rapport à mes objectifs. J’ai donc préféré couper. »

Parti en stage à Font-Romeu pendant trois semaines à la fin du mois d’avril, le Poitevin est revenu quelques jours avant le rendez-vous de Montgeron. « Je venais pour faire un truc bien pour démarrer la saison. Mais je ne savais pas trop ce que ç’allait donner car le stage a été difficile. » Auteur comme à son habitude d’une grosse fin de course, Lusine se classait quatrième et premier Français en 1’48’’36, de quoi valider sa rentrée (voir article). « Il y avait beaucoup de monde dans la course car ils ont fait le choix de ne faire qu’une série (14 coureurs). Ca ressemblait à un 1 500 m (rires) ! »

« Beaucoup de gens ont parlé après mon titre »

Lui, se cantonnera au double tour de piste cette saison, avec sur les épaules, le poids du titre de champion de France sortant. « J’essaie de ne pas y penser mais c’est vrai que lorsqu’on a ça sur les épaules, on ne peut plus se permettre de se faire battre par n’importe qui, sans manquer de respect aux adversaires. Mais j’aime bien ce genre de motivation, ça me booste. »

Surtout que l’athlète de 21 ans a entendu tout un tas de critiques qui ont alimenté son moteur durant toute la préparation. « Après mon titre, il y en a beaucoup qui ont parlé en disant que cette victoire était de la chance, que cela n’était pas légitime par rapport à mon record personnel de l’époque (1’48’’36 avant les France Elite 2016). Du coup, c’est la vengeance ! J’ai envie de prouver ! »

Objectif Europe

Pour cela, il aura un défi de taille avec la qualification aux Championnats d’Europe espoirs de Bydgoszcz et leurs minima très hauts perchés (1’46’’60). « Je m’entraine pour réussir ces minima. On va être beaucoup à les viser cette année. Mais je n’ai pas peur de la concurrence, on va plutôt tous se tirer vers le haut et ça va donner de bons meetings. On va chauffer le tartan ! »

Après un deuxième tour d’interclubs sur 400 m, Aymeric Lusine s’alignera au meeting de Montbéliard (9 juin) où il espère aller vite. Cette fois, tout le monde est prévenu.

Retrouvez notre article « Aymeric Lusine : le lucky loser winner »

Retrouvez notre compte-rendu du meeting de Montgeron.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment