Après de longs mois de montage pour compiler les nombreuses vidéos tournées lors de leur voyage en Ethiopie, les trois athlètes Zouhir Driouache, Célestin Chupin et Clément Leduc viennent de publier leur vidéo « Ethiopian Project ». L’occasion de découvrir l’envers du décor de l’entrainement en Ethiopie, l’une des terres sacrées pour les coureurs à pied.

Comme on le dit souvent, les voyages forment la jeunesse. Pour les trois athlètes Français Zouhir Driouache, Célestin Chnupin et Clément Leduc, cet adage est plus que vrai. Partis tous les trois en Ethiopie l’été dernier (2016), les trois coureurs de demi-fond en ont ramené un paquet d’images qu’ils viennent de compiler. « Nous sommes allés en Ethiopie pour faire un reportage sur les conditions de vie et d’entrainement des athlètes éthiopiens », nous avait expliqué Clément Leduc en novembre dernier, après sa qualification aux Europe de cross juniors (voir article).

Rencontre avec Haile Gebreselassie

Un voyage initiatique, où deux d’entre eux (Célestin Chupin et Clément Leduc), ont pu retourner sur leur terre d’origine, puisqu’ils sont nés en Ethiopie avant d’avoir été adoptés par des familles françaises. Une histoire commune avec le champion de France de semi-marathon 2015 Yosi Goasdoué, également présent lors d’une partie de ce road-trip. C’est d’ailleurs avec lui, que les trois compères ont pu rencontrer la légende éthiopienne Haile Gebreselassie, double champion olympique et quadruple champion du monde du 10 000 m.

Une rencontre à l’image de ce reportage, où les petites moyens techniques de l’équipe ont été vite gommés par la spontanéité de leurs échanges avec les populations locales. Au final, l’occasion de voir des images peu courantes d’athlètes de tous les niveaux s’entrainer sur des hauts plateaux (plus de 2 500 m). Un moyen également pour ces trois Français de voir le monde d’un autre oeil. « Le fait de voir les Ethiopiens réussir de grandes choses alors qu’ils vivent dans des conditions bien plus difficiles que nous a été une révélation, livre Leduc. Je me suis rendu compte de la chance que j’ai eue d’avoir été adopté. »

Une chance qu’il a voulu partager avec ses amis en retournant sur ses terres et en y ramenant un peu d’Ethiopie sur des supports numériques.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment