Hassan Chahdi

Hassan Chahdi a connu une mésaventure lors du 10 km de Toulouse.

 

Lors du 10 km de Toulouse de ce matin, l’international français Hassan Chahdi se dirigeait  vers la victoire avant d’être victime d’une erreur de signalisation. Arrivé quatrième, le marathonien a été finalement reclassé à la première place, ex-aequo avec Guillaume Lonjou.

Ce sont des erreurs qui arrivent régulièrement dans des courses de quartiers. Par contre, au niveau international, les mauvais aiguillages sont moins fréquents et se remarquent évidemment beaucoup plus. Ce matin, lors du 10 km de Toulouse (le semi-marathon et le marathon avaient également lieu aujourd’hui), c’est l’un des meilleurs routards français en activité qui en a fait les frais.

600 m en plus

Seul en tête, Hassan Chahdi était en route pour s’imposer dans la ville rose. Mais peu après le 6e kilomètre, au niveau du métro « Palais de Justice » et de l’allée Jules Guesde, la voiture ouvreuse n’a pas pu s’engager dans la rue piétonne, la faute aux bites de circulation qui étaient relevées. Le véhicule a alors tourné à gauche s’engageant dans une autre rue. Concentré, Chahdi l’a donc suivi, se retrouvant hors-circuit (le Kényan James Manyur a pris le même chemin).

Finalement, après un détour de plus de 600 m, Chahdi récupérait la course en route mais il était trop tard. Devant lui, les Toulousains Guillaume Lonjou et Ludovic Vite ne s’étaient pas trompés et franchissaient la ligne d’arrivée en tête. Classé quatrième en 32’13, Chahdi gardait  néanmoins le sourire malgré cette mésaventure, s’inquiétant même pour le bénévole auteur de l’erreur.

D’ailleurs, sa classe était récompensée puisque les organisateurs décidaient de le reclasser à la première place ex-aequo avec le vainqueur du jour Guillaume Lonjou (en 30’36).

Une première pour Bedrani
L’international sur 3 000 m steeple Djilali Bedrani a profité du semi-marathon de Toulouse pour faire ses premiers pas sur la distance. Deuxième en 1h04’57, derrière le Kenyan Ladan Wanjiku (1h04’14) et devant Mathieu Brulet (1h05’16), le Français a été solide pour son baptême sur les 21,1 km.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment